En ce moment
 

Faut-il sanctionner le prince Laurent? Son avocat dévoile sa ligne de défense en direct: un député N-VA réagit

Faut-il sanctionner le prince Laurent? Son avocat dévoile sa ligne de défense en direct: "Il veut préciser les choses"
Karl Vanlouwe (N-VA) démonte la défense du prince Laurent: "Il pouvait demander des clarifications depuis 2013!"
652105
 

Cette semaine, l’avocat du Prince Laurent, maître Laurent Arnauts, a adressé une lettre à Charles Michel. Notre Premier Ministre souhaiterait en effet réduire de 10 à 15% la dotation de 307.000 euros du prince Laurent suite à des contacts non autorisés du prince, notamment avec l'ambassade de Chine fin juillet.

Laurent Arnauts et Karl Vanlouwe, un député N-VA très critique envers les frasques du prince, étaient les invités de l'émission C'est pas tous les jours dimanche sur RTL-TVI pour débattre du sujet.


Le prince veut "préciser les choses"

Le contenu de la lettre envoyée par Me Arnauts au Premier ministre n'est autre qu'un argumentaire en défense. Selon l’avocat, "aucun dommage diplomatique d'aucune sorte n'a été engendré par le prince". Il souligne aussi qu’il est "nécessaire de combler (...) une lacune majeure de la loi, à savoir le fait que le prince ne ressort d'aucun régime de sécurité sociale ni de pension. Il n'a pas non plus le droit d'exercer une activité professionnelle rémunérée afin de se constituer un patrimoine". Une situation que le juriste qualifie de "contraire aux droits les plus fondamentaux de la personne humaine dans une société développée".

Pour Laurent Arnauts, la loi qui indique que les contacts du prince Laurent avec des autorités étrangères doivent être soumis à autorisation du gouvernement est trop stricte. "S'il fallait sanctionner sur cette base-là, ça aboutirait à une interprétation trop stricte de la loi. Et cette interprétation trop stricte serait contraire aux droits fondamentaux, parce que depuis 30 ans il côtoie des personnes qui ont été ou qui seront éventuellement des autorités… et puis les contacts ne sont pas définis, qu'est-ce qu'un contact?", lance l'avocat.

"Le prince veut que la loi soit appliquée, et c'était l'objet du courrier. Le prince veut proposer un protocole qui précise les choses. Ça fait neuf pages, ce n'est pas compliqué", ajouté Laurent Arnauts.

Il pouvait demander des clarifications depuis 2013

Pour le député N-VA Karl Vanlouwe, la position du prince et de son avocat ne tient pas. "Si les textes étaient flous, il avait la possibilité de demander des clarifications au Premier ministre depuis 2013 (NDLR: année où la loi est entrée en vigueur). Il reçoit chaque mois et chaque année sa dotation, mais il ne prend pas ses responsabilités", lance le parlementaire.

"Il faut maintenant appliquer la loi. On a inscrit une sanction dans la loi, il faut appliquer ça, c'est vraiment nécessaire. On a eu des problèmes presque chaque année. On peut trouver le prince un peu sympa, un peu rebelle, mais quand il y a toujours des problèmes… Et puis, il peut aussi refuser sa dotation s'il ne veut pas prendre ses responsabilités. C'est quand même beaucoup d'argent…", ajoute Karl Vanlouwe.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos