En ce moment
 

Si on vous propose un bilan énergétique gratuit, raccrochez car "ce sont des couillonnades"

Si on vous propose un bilan énergétique gratuit, raccrochez car
 
arnaque téléphonique

Guy a raison de se vanter d'avoir "déjoué l'arnaque" du faux bilan énergétique gratuit. Sans doute pour rentrer chez les gens et faire du repérage, des escrocs appellent des particuliers, discutent avec eux et leur font croire que la société Ecohabitat va leur offrir un bilan énergétique gratuit. Ne tombez pas dans le piège…

Les temps ont changé et désormais, quand on vous téléphone pour vous proposer quelque chose de gratuit, c'est généralement synonyme d'arnaque.

C'est ce que Guy vient de constater. "J'espère que vous allez pouvoir diffuser mon histoire pour mettre les gens en garde", a-t-il conclu après avoir contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous.

Un simple coup de fil

Tout a commencé un vendredi de novembre. "Je reçois un appel téléphonique de la zone de Courtrai (056). Mon interlocuteur me donne un nom que, comme d'habitude, l'on comprend à moitié. Il me pose alors certaines questions concernant ma consommation en énergie, essentiellement en mazout et en électricité. Il fait des calculs de prix, et me dit que j'ai un bilan annuel de autant de m³ et de KW", explique notre habitant de Vresse-sur-Semois, âgé de 66 ans.

Jusque-là, rien d'anormal. Cela ressemble à un démarchage téléphonique classique d'un fournisseur en énergie qui veut proposer une meilleure offre à Guy.

Mais rapidement, la conversation prend une tournure plus suspicieuse. "Il me dit que je suis éligible pour profiter d'un bilan énergétique gratuit, et sans engagement, de mon bâtiment". Guy "ne réfléchit pas plus que ça" et dit tout simplement "OK".

"Eco-Habitat": pas une première

Notre témoin apprend ensuite qu'une dame "prendra contact cet après-midi pour confirmer un rendez-vous". Avant de raccrocher, Guy demande à quelle société il a affaire. "On me dit 'Ecohabitat', dont je n'avais jamais entendu parler". Pour autant, il "ne se rend encore compte de rien".

Grâce à ce merveilleux outil qu'est internet, Guy décide tout de même de se renseigner sur la société qui lui propose un tel bilan gratuit, alors qu'il est normalement facturé plusieurs centaines d'euros.

Bon réflexe. "En première ligne de résultat, je suis tombé sur un article datant du mois de mars, disant qu'il y avait déjà eu des arnaques du côté de Vielsalm, sur le dos de cette société. La commune avait même été impliquée car (les escrocs) racontaient que c'était la commune qui payait le bilan énergétique".

Nous avons contacté Ecohabitat, une société basée à Ramilies (Brabant wallon) qui construit des maisons passives. Elle a effectivement reçu beaucoup d'appels, au début de l'année, de personnes se renseignant suite à une tentative identique à celle de Guy. "Ça s'était bien calmé", nous a confié le responsable qui "n'offre toujours pas de bilan énergétique gratuit" et "ne fait pas de démarchage téléphonique".

J'ai déjoué l'arnaque

Il se méfie, annule et prévient

Dans l'après-midi du même jour, Guy "a bien reçu un coup de fil d'une dame qui se fait passer pour Ecohabitat".

Désormais au courant de la supercherie, notre témoin de Vresse-sur-Semois "a bien entendu annulé le rendez-vous". La dame lui a alors demandé pourquoi, et Guy s'est énervé. "Je lui ai dit: 'Ecoutez Madame, j'ai vu qu'Ecohabitat était une société qui ne faisait jamais de bilan énergétique gratuit ni sans engagement. Ce que vous faites là, c'est de l'arnaque téléphonique, je vous prie d'en rester là'. Et puis elle n'a plus rien dit. Donc, c'est terminé… J'ai déjoué l'arnaque", se félicite-t-il.

Pour autant, Guy n'a "aucune idée" de la manière dont les escrocs ont eu son numéro de téléphone. "Toutes ces études, les panneaux photovoltaïques, j'envoie toujours promener tout ça".

Mais on sait qu'il y a des bases de données personnelles volées sur certains sites par des hackers, ou des sociétés organisant des concours qui revendent ces données à des tiers, sans rien contrôler de l'usage qui en est fait.

Que voulaient faire ces escrocs ?

Guy a "voulu alerter RTL info" pour que "les gens fassent attention à ce genre de couillonnades". D'après lui, en rentrant chez les gens pour faire un bilan énergétique, "on se promène partout, on fait du repérage".

C'est pour cette raison qu'il a également averti son commissariat de police, même s'il n'a pas fait de déposition car "je n'ai pas été lésé".

On ne saura jamais ce que les escrocs avaient derrière la tête. La supposition de Guy est la moins effrayante, car une fois que les gens sont rentrés chez vous, tout peut arriver.

Comme d'habitude, on vous rappelle: qu'il faut laisser le moins souvent possible – et uniquement sur des sites de confiance – vos données personnelles (adresse postale, numéro de téléphone, etc) ; que rares sont les entreprises qui offrent des services tels qu'un bilan énergétique ; qu'il ne faut jamais laisser entrer une personne chez vous sans l'avoir au préalablement clairement identifiée. 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos