En ce moment
 

"Pourquoi tous ces hélicoptères dans le ciel wallon ?": les Etats-Unis effectuent une opération de transit (vidéo)

 

Le passage de plusieurs dizaines d'hélicoptères de l'armée dans le ciel wallon, ce mercredi, a suscité l'étonnement d'une partie de la population. L'opération était prévue: l'armée américaine fait transiter 80 hélicoptères en Belgique pour les envoyer en Europe de l'Est par la suite.

"Pourquoi tant d'hélicoptères de l'armée qui passe au-dessus de Namur? 20 au total et un C130. Que se passe-t-il ?", nous demande Christelle, comme beaucoup d'autres témoins, via notre bouton orange Alertez-nous. En réalité, il s'agit d'une opération de l'armée américaine, qui fait transiter depuis quelques jours par la Belgique près de 80 hélicoptères de transport et de combat qui se déploieront en Europe de l'est pour une durée de neuf mois dans le cadre de l'opération "Atlantic Resolve", destinée à rassurer les membres est-européens de l'Otan face à une Russie jugée "agressive".


Quatre types différents d'hélicoptères

Ces 77 hélicoptères de quatre types - des CH-47 Chinook, UH-60L et M Blackhawk ainsi que des AH-64 Apache, dans la dernière version de cet appareil, la E - sont arrivés en fin de semaine dernière par bateau à Zeebrugge. Ils ont, après avoir été réassemblés, gagné la base aérienne de Chièvres (entre Mons et Ath) entre vendredi et dimanche, "en 52 heures", selon une source militaire américaine. La norme habituelle est de 96 heures, a précisé cette source à l'agence Belga.

Une douzaine d'autres appareils ont été directement acheminés par avion depuis les Etats-Unis. Quelque 360 militaires de l'US Army les ont rejoints, pour la plupart par avion civil affrété par le Pentagone. L'armée américaine a choisi de faire transiter ces appareils par la Belgique - au lieu de l'Allemagne ou des Pays-Bas - pour "tester de nouvelles routes", a mardi précisé le commandant du 839ème bataillon de transport de l'US Army, une unité stationnée en Italie, le lieutenant-colonel John Hotek, à la presse à Chièvres. Hélicoptères et aviateurs doivent quitter Chièvres mercredi matin pour se déployer vers leur localisation opérationnelle "en Europe de l'est", principalement en Pologne et dans les trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie).

Ces appareils et le personnel qui les met en oeuvre appartiennent à la 1ère brigade de cavalerie ("1st Air Cavalry Brigade") de la 1ère division de cavalerie, basée à Fort Hood, au Texas. Cette unité remplacera la 10ème brigade d'aviation de combat ("10th Combat Aviation Brigade") qui se trouve en Europe depuis neuf mois dans le cadre de cette mission de "dissuasion continue", a ajouté l'armée américaine. La 10ème CAB retournera pour sa part dans sa garnison de Fort Drum, dans l'Etat de New York, après la fin de la transition entre les deux unités, en novembre.


Une brigade américaine supplémentaire en Europe

Les Etats-Unis ont déployé cette année en Europe une brigade supplémentaire de combat dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve (OAR), portant à trois le nombre de ses brigades sur le Vieux continent. Ce déploiement sans précédent avait été décidé par l'administration de l'ancien président américain Barack Obama. Il a été confirmé par son successeur, Donald Trump, en dépit de ses réticences initiales à s'engager en faveur de l'article 5 du traité de l'Otan qui porte sur la défense collective entre alliés.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos