En ce moment
 

Aubange fait la chasse aux illégaux: "Ils échappent à la taxe immondice et à la taxe égout"

 

A Aubange, dans la province de Luxembourg, la commune veut identifier les illégaux qui vivent sur son territoire sans se déclarer. Pour des questions de sécurité et d’équité, assure-t-on.

Aubange cherche à identifier les illégaux, ceux qui vivent sur son territoire sans se déclarer à la commune. La majorité refuse de parler de chasse aux sorcières et évoque plutôt une question d'équité et de sécurité. La bourgmestre préfère même parler de recensement. "Pour moi on parle plus de gens qui ne sont pas inscrits et qui ne sont pas venus faire cette démarche auprès de l’administration communale au service population", a expliqué Véronique Biordi, la bourgmestre, au micro d’Olivier Patzelt pour le Bel RTL.


"Si il y a un incendie qui se déclare, qui on a sur place, qui on va sauver"

Ces gens qui ne sont pas inscrits peuvent poser de sérieux problèmes par exemple en cas d’incendie ou d’évacuation forcée. "On ne sait pas demain, si il y a un incendie qui se déclare, qui on a sur place, qui on va sauver et on a connu des situations sur un immeuble qui était en infraction urbanistique, des logements qui sont créés sans qu’on en ai connaissance. Il y a des gens qui sont sur place, on ne les connaît pas, il peut se passer toute sorte d’activité illégale", a ajouté la bourgmestre.


"Par équité vis-à-vis de l’ensemble des citoyens, on doit pouvoir repérer ces personnes"


En vivant dans cette forme de clandestinité, ces habitants échappent aux taxes, ce que la bourgmestre juge injuste. "Le fait de ne pas être recensé, ils échappent à la taxe immondice et à la taxe égout. Par équité vis-à-vis de l’ensemble des citoyens, on doit pouvoir repérer ces personnes qui échappent à toute une série de choses", fait remarquer Véronique Biordi.

Vos commentaires

Qualifs Mondial 2018

vidéos