En ce moment
 

La direction de Truflo Rona, en procédure Renault, s'est introduite à 3h du matin dans son usine pour "cambrioler" du matériel...

 

Ce week-end, vers 3 heures du matin, un directeur et deux employés sont entrés sur le site de l'entreprise liégeoise. Ils ont pris des pièces à expédier, rapidement et en catimini. Les syndicats parlent d'actes "de truands, de voyous, de cambrioleurs"...

La direction de Truflo Rona, qui a annoncé début octobre son intention de fermer le site d'Herstal (province de Liège) qui emploie 105 personnes, a fait sortir dans la nuit de samedi à dimanche, une commande d'une centaine de pièces volontairement bloquées par les travailleurs dans le cadre des difficiles négociations de la phase 1 de la loi Renault actuellement en cours, dénonce dimanche la FGTB.

Le responsable des négociations, accompagné de deux autres membres de l'entreprise et d'une société de transport, s'est introduit dimanche vers 3h00 du matin afin de libérer un stock d'une centaine de pièces destinées à un important client. Les travailleurs, qui n'ont obtenu que la certitude de perdre leur emploi, la direction ayant rappelé en cours de semaine qu'il s'agissait de la seule issue possible, avaient décidé, durant les négociations, qu'aucune pièce ne sortirait de l'usine.

"Truands, voyous"

"Nous ne pouvons cautionner une telle attitude et encore moins le comportement hypocrite des responsables de cette entreprise qui agissent comme des cambrioleurs", souligne la FGTB qui estime que le site possède pourtant des capacités de développement industriel.

"Les travailleurs sont dignes et viennent travailler tous les jours, et voilà ce que l'employeur est capable de faire. Ces truands, ces voyous, sont capables d'arriver en catimini comme des voleurs".

Face à une telle situation, le personnel a décidé d'occuper en partie l'usine cette nuit afin d'éviter une nouvelle intrusion.

Une assemblée du personnel sera organisée ce 4 décembre. Les syndicats comptent également alerter le ministre compétent afin de dénoncer le comportement de la direction de cette entreprise qui bat sous pavillon anglais et qui est spécialisée dans la construction de vannes pour la pétrochimie.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos