En ce moment
 

Impressionnant haka par des maoris et des soldats en Belgique (vidéo)

 

La Nouvelle-Zélande a rendu hommage mercredi soir à ses soldats tombés durant la Première Guerre mondiale, lors d'une cérémonie à la Porte de Menin, à Ypres. Des centaines d'invités et de curieux ont observé la cérémonie, qui s'est déroulée avant le traditionnel Last Post.

Jeudi, cela faisait exactement 100 ans que les Néo-Zélandais ont connu le jour le plus noir de leur histoire, avec la perte de 960 soldats dans la bataille de Passchendaele. Le pays a un lien singulier avec la région du Westhoek: proportionnellement, c'est dans ses rangs que les plus grosses pertes ont été enregistrées durant la Grande Guerre. Environ 10% de la population, soit quelque 100.000 Néo-Zélandais, avaient fait le trajet vers l'Europe pour combattre. Un cinquième d'entre eux n'a jamais revu la Nouvelle-Zélande, et 60% ont été touchés.


500 Néo-Zélandais sont enterrés au cimetière militaire de Zonnebeke

La cérémonie de mercredi soir a débuté avec des projections sur les fortifications d'Ypres, et l'illumination d'un Maori Waka, une pirogue traditionnelle. Sur la terre ferme, un haka a été réalisé avant et après le Last Post, qui a été accompagné par le musicien Dave Dobbyn. D'autres cérémonies étaient prévues jeudi, entre autres au cimetière militaire de Tyne Cot à Zonnebeke, en présence du prince William et de la princesse Astrid. Plus de 500 Néo-Zélandais y sont enterrés, et 1.166 noms néo-zélandais y figurent sur le Memorial Wall. Un passage par le Buttes New British Cemetery était également prévu.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos