En ce moment
 

Incident à Bruxelles après la qualification du Maroc: "Marre que les faits d'une minorité amènent à stigmatiser toute une communauté"

Incident à Bruxelles après la qualification du Maroc:
 

Les médias ont largement couvert les incidents survenus dans le centre de Bruxelles samedi soir au cours duquel plusieurs personnes, profitant des célébrations spontanées à la suite de la qualification du Maroc pour la Coupe du Monde, ont dégradé des biens matériels et affronté la police. À juste titre révoltés par les dégradations, parmi lesquelles des commerces abîmés, certains citoyens ont la tentation de pointer du doigt non pas seulement les délinquants responsables des faits mais bien une communauté dans son ensemble, à savoir l'importante communauté marocaine ou d'origine marocaine de Belgique. C'est contre cette généralisation désagréable à subir qu'un Belge d'origine marocaine a souhaité s'exprimer via notre bouton orange Alertez-nous.


Le témoignage: "C'est triste tous ces raccourcis"

"Il est temps que ces amalgames s’arrêtent. Depuis samedi, tous les gens que je croise qui ne sont pas d’origine marocaine me demande comment c'est possible de fêter cela en détruisant tout!

J’ai juste une réponse à dire. Je suis belge d’origine marocaine mais belge avant tout car je suis né et j’ai fait ma vie dans ce merveilleux pays. Je suis content que le Maroc se soit qualifié mais encore plus heureuse que nos Diables rouges se soient qualifiés. J’aurai deux pays à supporter en espérant quand même que les deux pays ne se rencontrent pas en Coupe du monde.

Tout ça pour vous dire que j’en ai marre que les faits d’une minorité amène à stigmatiser toute une communauté. Pourquoi toujours en faire une généralité? La majorité condamne totalement ce qui s'est produit samedi soir. Tout n’est qu’amalgame: islam = terrorisme marocain = voyou.

C'est triste tous ces raccourcis. Il est temps que ça s’arrête.
Enfin, je sais que je rêve peut-être un peu trop mais cela serait une bonne chose qu’on prenne le temps de se pencher sur les bonnes personnes plutôt que les mauvaises."


Même pensée de Tarik

Le jeune homme a lu le témoignage ci-dessous et a souhaité l'appuyer. "Je n’accepte également pas la stigmatisation qu’il y a sur toute la communauté marocaine depuis l’émeute (...) Je suis Belgo-marocain et je condamne fermement ce qu’il s’est passé samedi. Je refuse qu’on fasse du mal à qui que ce soit, encore moins à ma ville. Fêter la victoire ok, mais ne pas respecter la loi, la police et sa ville est pour moi inacceptable. J’espère qu’il y aura des grosses sanctions, pour que plus personne ne recommence", a-t-il écrit via notre bouton orange Alertez-nous.

 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos