En ce moment
 

Deux grands hôpitaux déménagent à Bruxelles: comment gérer cette migration en quelques jours seulement?

 

A Bruxelles, c'est le début d'un grand déménagement pour deux hôpitaux du groupe CHIREC qui vont se retrouver dans l'hôpital Delta à Auderghem. La migration représente un fameux défi logistique. En quelques jours seulement, tout doit être opérationnel pour les patients qui seront accueillis dans cet hôpital flambant neuf.

Déménager un hôpital, cela demande une organisation vigoureuse. Dans les couloirs de la Clinique du Parc Léopold, tout le personnel s’affaire depuis 7H ce matin pour emballer le matériel. Hygiène oblige, chaque pièce est protégée avant de plonger dans les cartons. "C’est du matériel pour intubation. Quand le patient est endormi avec une anesthésie complète, on prépare les masques, les tubes, tout", explique Nancy De Hertogh, infirmière.

Certaines machines, plus fragiles, demandent une manipulation très précise. Elles sont dès lors mises à part pour être transportées en camionnette. "Ce sont les techniciens des firmes qui ont installé les machines qui les démontent, qui les transportent et les remontent", précise Michel Libert, médecin chef de la Clinique du Parc Léopold (CHIREC).


Un bâtiment flambant neuf 

Tout ce matériel doit arriver dans le nouveau bâtiment flambant neuf situé sur le site de Delta à Auderghem, en région bruxelloise. Cet édifice est composé de sept étages et de couloirs interminables. Le matériel y est à la pointe de la technologie.

Tout n’est pas encore prêt mais le personnel se forme déjà à l’utilisation des nouvelles machines. "Ce sont des infirmiers et des infirmières qui viennent de Cavell et de Parc Léopold et qui arrivent ici dans des salles d’opération toutes neuves avec un autre matériel, des autres tables, des autres fonctions, toute une salle d’opération informatisée, et ça s’apprend", souligne Michel De Wever, médecin chef de l’hôpital Delta (CHIREC).

A l’entrée du nouvel hôpital, dans les escaliers jusqu’au sous-sol, les ouvriers ont encore du travail. Mais la tâche la plus délicate, le transfert de 250 patients prévu ce weekend, aura bien lieu même s’il manque de la peinture.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos