En ce moment
 

Waterloo-Bruxelles: trente minutes de routes que les Brabançons wallons ne veulent plus faire

 

Les débordements de ces derniers jours à Bruxelles ne rendent pas la ville très attractive. Cela fait déjà plusieurs années que beaucoup de commerces ont préféré quitter le centre. Les Belges eux, notamment du Brabant wallon, ne font plus le déplacement.

Par le ring, il y a 30 km entre Waterloo et Bruxelles. 30 km que les Waterlootois ne veulent plus parcourir. La raison principale, c’est la mobilité.
"C'est impossible, il n'y a pas moyen de circuler ou de trouver de parking, c'est une catastrophe", explique un passant. "Pour aller à Bruxelles il vaut mieux prendre les transports en commun", conseille un autre.

Peur des bouchons, peur du stationnement d’une part. Mais aussi un sentiment : pourquoi aller chercher ailleurs ce qui existe sur place ? "J'ai tout ce qu'il faut ici, je ne vois pas pourquoi j'irais à Bruxelles", "C'est loin et on a tout ici à Waterloo."

Bernadette tient une fromagerie dans le centre de Waterloo. Elle est trop attachée à sa ville pour déménager mais sur le principe, pourquoi pas.
"Je n'aurais pas peur. Mais bon j'ai des attaches avec la ville de Waterloo. Nous n'avons pas tous d'à priori avec la ville, c'est surtout un choix de vie", explique-t-elle.

Un a priori qui n’est pas majoritaire mais qui existe. "Je ne mets plus un pied à Bruxelles.  J'y ai travaillé 40 ans et ce que c'est devenu, ça ne me plait pas du tout."

Et si vous proposez aux habitants de Waterloo d’échanger leur maison contre la même, à Bruxelles, c’est non. Ils tiennent au calme, à l’air pur et à leur tranquillité.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos