En ce moment
 

Que va devenir le site des Forges de Clabecq? Un projet énorme se dessine... (vidéo)

 

Alors que le tribunal de commerce se penche sur la faillite des Forges de Clabecq, qu'est devenu ce site industriel, 20 ans plus tard? Quelles sont les possibles reconversions? C'est ce qu'on va voir avec nos journalistes Justine Roldan Perez, Julien Rawet et Maxime Avengazar.

La ville de Tubize a certes souffert des crises industrielles, mais elle est désormais engagée dans un processus de reconversion urbaine. Située le long de la frontière linguistique, Tubize compte aujourd'hui plus de 25.600 habitants sur à peine 3.266 hectares, ce qui en fait la commune la plus dense du Brabant wallon.

"Il y a une série d'éléments auquels les Tubiziens n'ont jamais eu accès"

D'ici 10 à 20 ans, Clabecq (entité tubizienne) comptera 2.000 à 2.500 logements de plus. Les logements envisagés sont des maisons et des petits immeubles en propriété partagée, soit la capacité d'accueillir à terme, dans ce nouveau quartier à Tubize, 6.000 habitants. Sans compter les 28.000 m² envrion de bureaux et de commerces ainsi que les 25 hectares d'espaces paysagers.

"Il y a une série d'éléments auquels les Tubiziens n'ont jamais eu accès de par la caractéristique de la ville notamment l'accès au canal pour d'autres fonctions que l'industrie (loisirs, promenades, etc.) mais également des espaces paysagers, des modes doux, toute une qualité de vie qui finalement n'est pas tout à fait présente aujourd'hui encore à Tubize", a expliqué Olivier Waleffe, administrateur délégué de Duferco Wallonie.

Garder le patrimoine ou pas?

Un projet d'ampleur. En 2013, des travaux d'assainissements des sols ont débuté et se poursuivent encore aujourd'hui avec encore la moitié du site à traiter. Mais la construction devrait pouvoir débuter dans le courant de l'année prochaine. Une question reste tout de même en suspens: que faire des derniers éléments restants du patrimoine? Les responsables n'excluent pas de conserver sur place certains vestiges du passé, comme le château de briques et de pierres bleues des anciennes Forges.

Ce qui n'est pas dans les plans de Duferco Wallonie. "Il y a bien sûr des aspects sécurités à soulever, par exemple, le maintien du haut fourneau peut amener des contraintes en terme de coûts, en terme de sécurité et donc nous ne sommes pas particulièrement favorbales au maintien du haut fourneau, on ne le cache pas", indique Olivier Waleffe.

Entre 10 et 20 ans

"On ne peut pas tourner une page comme ça et se dire qu'il n'y a plus rien et qu'on fait une nouvelle ville. Non, il faut garder des éléments, on a une réflexion sur des noms de rues, une réflexion sur les copeurs, une réflexion sur toute une série d'éléments qui restent encore aujourd'hui", rétorque Michel Januth, bourgmestre de Tubize.

Une réflexion qui aura encore le temps de mûrir: le développement du site devrait prendre entre 10 et 20 ans.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

vidéos