En ce moment
 

Les Slovènes élisent leur président, le sortant Pahor favori

Les Slovènes élisent leur président, le sortant Pahor favori
Le président slovène Borut Pahor, le 22 octobre 2017 à LjubljanaJure Makovec
 

Les Slovènes votent dimanche pour élire leur président, au rôle essentiellement protocolaire, un second tour pour lequel le chef de l'Etat sortant de centre gauche Borut Pahor est donné largement favori.

L'abstention, seule menace pesant sur la réélection attendue de M. Pahor, avait atteint un record au premier tour du 22 octobre, à plus de 55%.

Avec 47,10% des voix, l'ancien Premier ministre social-démocrate de 54 ans avait largement devancé ses huit rivaux et sera opposé à un ex-comédien sans étiquette Marjan Sarec, élu local de 39 ans, qui a rassemblé 24,93% des suffrages en faisant notamment campagne sur le rejet des élites.

"Le taux de participation sera crucial", estimait vendredi le quotidien Dnevnik, n'excluant pas une mauvaise surprise pour le favori en cas de démobilisation totale des électeurs. La participation avait été inférieure à 50% il y a cinq ans.

Quelque 1,7 million d'électeurs sont appelés aux urnes. Les premiers résultats seront connus après la fermeture des bureaux de vote à 19H00 (17H00 GMT).

Surnommé le "président Instagram", M. Pahor a cultivé pendant sa présidence une image de modernité et de proximité avec les citoyens, ce qui lui vaut d'être régulièrement qualifié de "populiste" par les commentateurs et ses adversaires.

Il a parcouru plus de 700 km à pied durant la campagne, visitant quelque 280 localités dans ce pays de 2 millions d'habitants, issu de l'ex-Yougoslavie et membre de l'Union européenne depuis 2004.

Le président sortant se flatte notamment d'avoir plus de 40.000 abonnés sur Instagram, où il poste souvent des images privées. Une pratique dénoncée notamment par son prédécesseur Milan Kucan, le premier chef d'Etat de la Slovénie indépendante en 1991, qui l'a accusé d'avoir "banalisé" la fonction.

"Je crois que j'ai réussi à entrer en contact avec autant de monde que possible", s'est félicité M. Pahor auprès de l'AFP.

Il est soutenu par le Parti social-démocrate, une formation dont il fut le dirigeant et qui est depuis 2014 membre de la coalition du Premier ministre centriste Miro Cerar.

Nommé Premier ministre en 2008, M. Pahor avait dû quitter ses fonctions en 2011 sur fond de grave crise économique. La Slovénie a aujourd'hui l'une des croissances les plus dynamiques de l'UE, attendue autour de 4% en 2018.

Borut Pahor avait réussi un retour fulgurant à la présidence en 2012, l'emportant par 67,2% des voix au second tour face au sortant Danilo Türk.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos