En ce moment
 

Bientôt besoin d'une autorisation médicale pour faire un banc solaire?

Bientôt besoin d'une autorisation médicale pour faire un banc solaire?
 

Le ministre en charge de la Protection des consommateurs, Kris Peeters (CD&V), va instaurer une autorisation médicale d'aller au solarium dès janvier 2019, rapportent les titres Sudpresse samedi. "Nous allons instaurer une obligation d'obtenir l'autorisation d'un médecin pour pouvoir faire du banc solaire. Elle sera en vigueur en janvier 2019", a indiqué le porte-parole du ministre vendredi.


Des avertissements sur les annonces

Conscientiser davantage encore les utilisateurs au danger réel de cette pratique. Mais aussi permettre à un praticien d'identifier la catégorie de peau à laquelle le client appartient, sachant que plus celle-ci est claire et plus le danger est grand. De nouvelles mesures entrent en outre en vigueur le 1er décembre prochain, notamment la publication obligatoire de l'avertissement: "L'usage des bancs solaires peut provoquer des cancers de la peau" sur les annonces des commerçants.


Les solariums devront s'équiper d'un appareil déterminant le type de peau

Les mineurs et les personnes du type de peau 1 (peau très claire, ndlr), ne seront plus admises. Le type de peau 1 peut être actuellement déterminé à l'aide d'un questionnaire, mais M. Peeters souhaite aller plus loin dès 2019. Les solariums devront s'équiper d'un appareil déterminant le type de peau. A défaut, les clients devront recevoir une attestation de leur médecin. Le but n'est pas d'envoyer tous les clients chez un médecin, selon M. Peeters, mais de donner aux solariums la possibilité de se mettre en ordre en achetant un tel dispositif.

Du côté de la Fédération belge des centres de bronzage, fabricants et fournisseurs d'appareils de bronzage (Febelsol), on indique que ces appareils sont en cours de développement et qu'ils entraîneront des dépenses supplémentaires, qui restent à déterminer, pour les commerçants.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos