En ce moment
 

À Dour, consommateurs et vendeurs de drogues plus traqués que jamais: un magistrat présent sur le site

 

5 jours de musique et de fête : le festival de Dour ouvre ses portes ce soir. C’est la 29ème édition, 220.000 festivaliers sont attendus, dont 40.000 campeurs. Comme chaque année, des mesures sont prises pour tenter d'endiguer la consommation de drogues sur le site. Une reconnaissance sera effectuée avant le début du festival avec l'aide de chiens spécialement éduqués de la police fédérale.

Pendant le festival, différents contrôles seront mis en place par les services de police, hors du site sur la zone de police boraine, à l'entrée du festival mais aussi dans le festival.

Des chiens seront à nouveau mobilisés à cette occasion. Des policiers en civil seront présents pour repérer les dealers sur le site. Un magistrat du parquet de Mons sera présent pendant toute la durée de l'événement notamment pour signifier les citations à comparaître devant le tribunal correctionnel de Mons. Les festivaliers pris en possession de stupéfiants risquent aussi l'exclusion immédiate du site.

Une audience correctionnelle a déjà été prévue début septembre 2017 pour juger les dossiers "stupéfiants" ouverts lors du festival.

L'année dernière, un jeune a perdu la vie pendant le festival des suites de la consommation de drogue. L'autopsie avait révélé une overdose de LSD. Durant le festival, 236 procès-verbaux avaient été dressés dont 176 pour détention de drogues et 60 pour deal de drogue.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos