En ce moment
 

25 ans après sa création, le SMS séduit-il toujours autant ?

25 ans après sa création, le SMS séduit-il toujours autant ?
 

Il y a 25 ans, jour pour jour, le tout premier SMS, était envoyé par un ingénieur anglais. Depuis, ce mode de communication s'est développé jusqu'à devenir incontournable.

Le 3 décembre 1992, Neil Papworth, ingénieur anglais au sein de l'opérateur Vodafone, a révolutionné les télécommunications. Depuis son ordinateur, il est parvenu à envoyer un court message à l'un de ses directeurs. Le contenu du message ? "Merry Christmas !" (nldr, Joyeux Noël !"). À cette époque, ce mode de communication est utilisé dans le monde de l'ingénierie afin de se transmettre des codes. 

Depuis, la communication par SMS (Short Message Service) s'est développé à l'échelle mondiale. Depuis les années 2000, le SMS est entré dans les mœurs et semble résister au développement des réseaux sociaux. Les Belges envoient, en moyenne, neuf messages par jour. Plus qu'une habitude, ce mode de communication est devenu un réflexe, quitte à bouleverser les règles de l'orthographe. "T'inquiète, on écrit TKT. Tu fais quoi, c'est 'tfk'", témoigne une utilisatrice au micro de Mélanie Renda et d'Ahmetaj Regjep. 

La concurrence des applications mobiles 

Depuis quatre ans, le nombre de messages transmis en Belgique diminue néanmoins, notamment en raison de l'arrivée du smartphone. Désormais, il est possible de communiquer via des applications en ligne telles que Whatsapp, Messenger ou Viber. Or, leur impact serait moins important en Belgique que dans les pays voisins. 

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos