En ce moment
 

Vous pensez avoir fermé votre voiture mais ce n’est peut-être pas le cas: les voleurs utilisent des gadgets de plus en plus sophistiqués

Vous pensez avoir fermé votre voiture mais ce n’est peut-être pas le cas: les voleurs utilisent des gadgets de plus en plus sophistiqués
 

Le cauchemar de tous les automobilistes : se faire voler son véhicule. En Belgique, 28 véhicules en moyenne sont volés chaque jour. Que deviennent les voitures dérobées ? Est-il encore possible de se protéger des vols ? De Bruxelles à Gênes en passant par l’Espagne, Reporters lève le voile sur ce trafic à grande échelle.

L’absence de frontière entre les pays de l’Union européenne facilite le trafic des voitures volées. Un véhicule volé en France pourrait être stocké dans un hangar en Italie et vendu en Allemagne quelques jours plus tard. Pour déjouer les plans mafieux, les pays frontaliers doivent collaborer. Pour obtenir une certaine cohésion et plus de résultats, des efforts sont encore à fournir. D’autant plus que les méthodes employées par ces criminels sont totalement innovantes.

 

Des voleurs de plus en plus créatifs

Pour parvenir à leurs fins, les voleurs multiplient les ruses. Gadgets illégaux toujours plus nombreux et sophistiqués. Les technologies rendent nos véhicules de plus en plus vulnérables.

Comme ce boîtier à plusieurs antennes qui s’appelle un "Jammer".  Vous pensez avoir fermé votre véhicule à distance mais ce n’est pas le cas, il reste ouvert.  Les malfrats se le procurent facilement sur internet mais cela est, évidemment, prohibé par la loi.

 

 Aux grands maux les grands remèdes

Les méthodes de la mafia sont tellement efficaces que les pays touchés par ces trafics doivent réagir en conséquence.  En Italie, la police utilise des gros bolides de marques prestigieuses pour combattre le crime.  En plus d’être rapides, ces voitures sont connectées en permanence à internet et possèdent un lecteur automatique de plaques, appelé le "Lapi" qui vérifie si les véhicules sont volés.

Reporters-voitures-3

 

Le numéro de châssis, la carte d’identité d’une voiture

C’est ce numéro que les trafiquants modifient en priorité. Une fois volé, le véhicule est "maquillé" avant d’être vendu. Pour savoir si le numéro est trafiqué, les experts appliquent un solvant spécial si la peinture se dissout, la voiture est bien maquillée. 

 

Le vol de son véhicule: un traumatisme pour les automobilistes

Ce qui n’est certainement pas la préoccupation des voleurs : le désarroi des victimes de vol. Certaines ont investi toutes leurs économies pour s’offrir la voiture de leur rêve et doivent réorganiser leur quotidien. C’est le cas d’Aymeric qui témoigne: "On s’est aperçu au matin, au réveil que la voiture n’était plus là. Ce n’est pas possible… Je suis choquée".

Reporters-voitures-2

 

Reporters mène l’enquête auprès de ceux qui luttent contre ces grandes organisations mafieuses. Retrouvez les témoignages complets ce soir à 19h45 sur RTL-TVI.

 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos