En ce moment
 

Numéro d'urgence 112: "Un quart des appels que nous recevons sont inutiles, comme des commandes pour une pizza"

Numéro d'urgence 112:
 

Ce jeudi soir, le magazine "Tout s’explique" évoquera les situations d’urgence et les gestes de premiers secours qu'il convient d'appliquer en pareil cas. Voici un extrait diffusé dans le RTL INFO 13h.

"Pompiers-ambulances, bonjour", annonce Daniele, l’un des huit opérateurs du jour qui officie à la centrale 112 de Mons. "Bonjour, c’est pour une personne inconsciente », répond un homme au bout du fil. « La seule que vous devez faire monsieur si la personne respire et qu’elle est en position latérale de sécurité c’est de bien la surveiller, vérifier qu’elle respire toujours", conseille Daniele.

Ici on traite entre 1.000 et 1.200 appels quotidiens. "On est parfois avec des pics qui peuvent monter jusqu’à 3.000-4.000 appels. Quand il y a des orages violents, là on est très vite débordés", indique l’opérateur principal.


Environ six millions d’appels par an

Cela représente environ six millions d’appels par an. "Un quart de ces appels sont inutiles. Ce sont majoritairement des appels involontaires ou des personnes âgées qui font des erreurs ou des appels pas du tout urgents comme une commande de pizza. Il faut bien répéter aux gens que nous sommes un service d’urgence, nous ne sommes pas là pour gérer ça", souligne-t-il.

"Monsieur, la police c’est le 101", indique une opératrice à une personne qui vient d’appeler. "Les personnes forment souvent le 112 en pensant qu’on regroupe 101 et 112. Mais le 112 c’est uniquement pour les appels ambulances et pompiers, et le 101 uniquement pour les appels police. Donc vols, agressions ou autres", précise-t-elle.

Regardez l'émission "Tout s’explique" ce soir à 19h45 sur RTL TVI. 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos