En ce moment
 

Ne soignez pas vous même la bronchiolite de votre enfant: "Certains aérosols peuvent entraîner des effets secondaires"

Attention à la surmédication dans les cas de bronchiolites
Soigner la bronchiolite de vos enfants? Voici ce qu
648825
 

La saison des virus en tout genre a commencé et en particulier celui de la bronchiolite qui touche les enfants en bas âge. Difficile de l'éviter, par contre attention à la sur médication. Il est préférable de consulter un pédiatre. En France, le seuil épidémique est presqu'atteint. Jimmy Méo et Patrick Lejuste.

Depuis à peine quelques semaines, le docteur Delvaux a déjà connu trois cas de bronchiolite. Des enfants qui arrivent à l’hôpital avec une respiration rapide, un essoufflement et des voies respiratoires encombrées. Mais la gravité des cas est très variable. "Simplement un petit rhume qu’on découvre dans le cadre d’un bilan de fièvre chez des tout jeunes enfants qui ne vont pas spécialement développer la maladie, précise Nicolas Delvaux, pédiatre au CHU Marie Curie de Lodelinsart. D’autres enfants qui développent la maladie mais à minima, on ne doit pas forcément les garder à l’hôpital et puis d’autres enfants. On a eu un cas cette année d’un enfant qui a dû aller jusqu’aux soins intensifs"


On est en pleine saison de la bronchiolite

D’octobre à avril, c’est la saison de prédilection du virus de la bronchiolite. Les nourrissons sont les plus concernés, on compte plusieurs milliers de cas chaque année. De quoi inquiéter les parents mais attention à l’automédication, souvent surdosée. "Beaucoup d’enfants arrivent aux urgence ou même en consultation avec des parents qui essayent des aérosols à la maison. Parfois c’est pire que bien. Certains aérosols peuvent entraîner des effets secondaires chez les enfants et faire l’effet inverse de son effet initial" met en garde le docteur Delvaux.


Antibiotiques et kiné respiratoire: pas idéal

Evitez aussi les antibiotiques ou la kiné respiratoire, qui nécessitent des connaissances précises. Le meilleur conseil, puisque c’est un virus, c’est d’attendre qu’il passe, en rendant tout de même une petite visite chez le pédiatre. Et puis il y a des gestes simples. "Une surélévation de la position dans le lit, des soin de nez. Un fractionnement de leur alimentation parce que prendre un biberon quand on est encombré, c’est difficile. Donc on fractionne leur alimentation" précise Nicolas Delvaux.

Même si elle est très contagieuse, on peut se protéger de la bronchiolite. Comme pour tous les virus en évitant les lieux confinés, en aérant les chambres et en se lavant les mains.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Dernières infos

Vidéos

vidéos