En ce moment
 

Gault&Millau a désigné le meilleur chef belge de l'année 2018

Gault&Millau a désigné le meilleur chef belge de l'année 2018
 

Le chef Éric Fernez, d'Eugénie à Émilie, à Baudour (Mons), a été désigné chef de l'année 2018 par le guide gastronomique Gault&Millau.

Voici la description du restaurant faite par le célèbre guide:

Véritable pilier de la place de la Résistance, dont l’autre trottoir est occupé par la brasserie tenue par sa fille Emilie, Éric Fernez a bâti en quelques années une référence gastronomique qui attire gourmets et gourmands autour d’une cuisine personnelle inspirée des grands noms de la cuisine française. Ici vous croiserez rarement du yuzu, de la maltrodextrose ou du glutamate dans l’assiette. Par contre, si la carte se décline en plats mythiques réalisés ici avec précision et minutie, on y découvre aussi quelques perles nées de rencontres. Ainsi ce risotto aux truffes blanches d’Alba qui était d’une perfection sans nom, réalisé par David, le second du chef, qui a des origines italiennes. Que dire ensuite de ces plats avec découpe et flambage en salle comme le poulet de Bresse d’une part, et le perdreau de l’autre. Un spectacle de grande maison parfaitement réalisé par une brigade riche d’un sommelier passionné épaulé de jeunes dynamiques et aimables. L’âme de cette maison séculaire passe aussi par eux et ils savent entretenir cette zénitude et élégance que seules les boiseries apparentes et nappages immaculés peuvent faire naître. Mais revenons à la cuisine où les plats qui font rêver à la base de produits de qualité exceptionnelle défilent avec la même régularité. Langoustines et bar de Guilvinec, homard bleu breton, noix de ris de veau de cœur rôtie au poêlon et servie avec une sauce au vin jaune et quelques cèpes en sont de beaux exemples. On peut ainsi, tout à loisir, garder une petite place pour l’un des desserts somptueux qu’il propose : crêpes Suzette, sabayon au calvados et sa glace au lait d’amande ou baba au rhum Don Papa généreusement servi à table. Il n’y a pas de doute, on est ici dans une grande et belle maison : celle qui abrite notre chef de l’année 2018. Bravo Monsieur Fernez!

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos