En ce moment
 

La FGTB se met en grève contre la restructuration des TEC: "En Flandre, il n’y a que De Lijn! Chez nous, il y a 5 TEC différents!"

 

Francois Bellot, ministre fédéral de la mobilité, était l’invité de la rédaction de Bel RTL ce matin, interrogé par Martin Buxant. 

"Aujourd’hui et demain, c’est grève dans les TEC en Wallonie, une initiative de la SNCB, une grève qu’il couvre, qu’est-ce que vous en pensez ?"

"On le sait très bien, c’est une grève politique", affirme le ministre. "C’est une grève parce que le gouvernement wallon veut prendre un certain nombre de décisions et ils profitent de ces décisions pour déclencher une grève. On le comprend tout de suite. Je trouve, personnellement, que d’autres syndicats prennent leurs responsabilités, avec lesquels c’est plus facile de se concerter, de négocier."

"Avec la FGTB, c’est très difficile de négocier. Une des raisons pour lesquelles ils se mettent en grève, c’est notamment la restructuration des TEC. Il y a 5 TEC en Wallonie, 80 administrateurs, chaque fois un directeur général, un directeur financier, une structure. Ces structures sont coûteuses. Les recommandations sont de simplifier l’architecture institutionnelle des organismes publics wallons, c’est indispensable."

"En Flandre, il n’y a que De Lijn pour 6 millions d’habitants ! Chez nous, il y a 5 TEC pour 3 millions 400.000 habitants !"

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos