En ce moment
 

Face aux agressions sexuelles sur les campus universitaires, l'ULB agit: voici comment

 

Viol, agression, harcèlement, les universités ne pouvaient pas rester inactives face au phénomène. Une campagne en deux axes est donc instaurée dès aujourd'hui à l'ULB.

Selon plusieurs témoignages, les agressions sexuelles ne sont pas rares sur les campus universitaires. Du côté de la police, il est très difficile, voire impossible, d'obtenir des chiffres.

Il y a eu en moyenne une agression par an sur le campus de l'ULB ces dernières années. Mais toutes ne sont pas signalées et certains faits se déroulent parfois à proximité mais en dehors des sites universitaires, et donc les autorités ne sont pas systématiquement averties.

Face au problème, l'ULB lance un projet de sensibilisation. Deux axes seront développés : une campagne d'affichage, dès aujourd'hui, et la création d'un réseau relais dont l'inauguration le 23/11.

"Concrètement, on va mettre en place un réseau de personnes relais dans les différentes facultés, dans les différents départements administratifs, explique Laurent Licata, vice-recteur de l'ULB, ce matin, sur Bel RTL. Ce qui fera que les victimes potentielles d'agressions ou de harcèlement sexuel pourront trouver très facilement, à proximité, des personnes qui peuvent recevoir leur première plainte, et puis transférer vers les personnes qui sont à même, réellement, de les traiter".

Cette prise de conscience dépasse l'ULB. D'autres universités en Europe, mais aussi au Québec ont été confrontées à des problèmes d'agressions sexuelles et mettent en œuvre des programmes de sensibilisation et de lutte contre cette problématique. 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos