En ce moment
 

Des panneaux installés à Bruxelles pour lutter contre la prostitution: "C'est du harcèlement" (vidéo)

 

C'est une première à Bruxelles. Et une nouvelle façon de lutter contre la prostitution de rue. Des panneaux ont été installés dans le quartier Alhambra, à Yser. Des panneaux qui rappellent le règlement communal en la matière et les peines que risquent les prostitués et leurs clients. Les riverains, qui étaient demandeurs, sont satisfaits. Les travailleurs du sexe, eux, parlent de harcèlement.

C’est un panneau de signalisation destiné aux prostituées et à leurs clients. Le message est clair: il dévoile les sanctions auxquels ceux qui ne respectent pas le quartier sont désormais soumis.

Jusqu’à sept jours d’emprisonnement ou 200 euros d’amende. Gérald vit dans ce quartier bruxellois depuis dix ans. Un endroit connu pour la prostitution de rue mais aussi réputé pour ses débordements.

"La nuit, c’est très bruyant. On a des hurlements incessants et énormément de déchets sur la voie publique", explique-t-il. "Il faut aussi comprendre qu’au bout de la nuit, ces filles commencent à faire des passes dans la rue. Cela veut dire aussi des préservatifs le matin sur les trottoirs quand on quitte la maison avec les enfants pour aller à l’école. On entend aussi pas mal d’insultes et cela va jusqu’à des agressions physiques. Plusieurs de mes voisins se sont déjà retrouvés à l’hôpital pour avoir demandé aux filles de ne pas racoler devant leurs portes."


"C'est du harcèlement" 

Depuis le 31 octobre, date de l’installation de ce règlement par la Ville de Bruxelles, les riverains disent avoir constaté une amélioration de la situation. Mais l’association qui défend les prostituées parle d’harcèlement.

"La police tourne régulièrement. Des femmes ont été arrêtées et mise le long du mur. C’est du harcèlement mais le problème est qu’ils ne proposent rien à ces femmes qui sont les plus précaires de tout Bruxelles", confie Marie qui s’exprime au nom de l’Union des travailleurs du sexe organisé.

La prostitution en Belgique est autorisée. Le proxénétisme et le racolage actif sont interdits. En affichant le règlement, la ville affirme vouloir ramener la sérénité dans ce quartier. Une rencontre  avec les défenseurs de la prostitution est prévue le 15 novembre prochain. 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos