En ce moment
 

Plus de 90.000 animaux utilisés pour tester différents traitements médicaux: il existe pourtant d'autres alternatives (vidéo)

 

Plus de 90 000 animaux ont été utilisés en 2016 pour tester différents traitements médicaux. Un colloque abordait ce sujet sensible ce mercredi et évoquait d'autres alternatives.

Souris, singes, cochons,... autant d’animaux sacrifiés pour la recherche scientifique. Le chiffre interpelle: 92 292 animaux utilisés en région bruxelloise rien qu’en 2016. Aujourd’hui, il est possible de remplacer les animaux, mais seulement pour certains type de recherches.

70% de ces animaux sont utilisés dans le cadre de la recherche fondamentale, par exemple pour trouver des traitements contre le cancer et d’autres maladies telles que Parkinson. Pour ce type de recherche, il n’existe pas d’alternative valable pour remplacer les animaux de laboratoires, mais la science évolue.

"Nous avons conçu un système de test in vitro. C’est un système simple, alors que notre corps humain est un système complexe. Pour que notre outil soit vraiment efficace, il faudrait donc trouver un corps intermédiaire qui pourrait nous rapprocher de la complexité du corps humain", explique Philippe Vanparys, docteur en toxicologie à l'Université Catholique de Louvain (UCL).

La problématique de l’expérimentation animale s’inscrit désormais dans l’agenda politique bruxellois. La région vise ainsi une diminution de 30% d’animaux de laboratoire à l’horizon 2025. 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Dernières infos

Vidéos

vidéos