En ce moment
 

"Quand on te dit non, c'est non!": une start-up belge lance un numéro pour piéger les harceleurs

 

Une start-up belge, a lancé cette semaine un numéro afin de piéger les harceleurs. Le patron de Next ride a expliqué le but de cette hotline.

Le harcèlement se produit souvent dans les transports en commun. Une femme sur 2 aurait déjà vécu une mauvaise expérience. Pour venir en aide à celles qui ne parviennent pas à éconduire des hommes un peu trop entreprenants, une start-up belge, Next ride, a lancé cette semaine un numéro afin de piéger les harceleurs.

"L'idée de la hotline est très simple. Si une fille ou un garçon se sent mal à l'aise quand on lui demande son numéro de téléphone personnel, elle peut donner à la place le 0460/20.93.99. Evidemment, on a introduit un délai de 30 à 60 minutes exprès pour éviter que la personne qui demande le numéro soit en face de celle qui a donné le faux numéro au moment où il reçoit la réponse", a expliqué Thomas Hermine, le patron de la start-up, au micro de Justine Pons.

"Notre objectif est à la fois d'offrir une solution parmi d'autres aux femmes qui seraient mal à l'aise et qui seraient dans une situation vraiment gênante mais cela a aussi pour objectif une sensibilisation plus globale. En parlant de cette hotline dans la presse, cela permet de mettre un coup de projecteur sur cette problématique", a ajouté Thomas Hermine.

Toute personne qui envoie un sms au 0460/20.93.99 recevra ce message: "Hé non, ce n'est pas qui tu crois (...) Quand on te dit non, c'est non! Apprends à respecter les femmes..."

Jeudi, 500 SMS avaient déjà été envoyés au numéro.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos