En ce moment
 

"Les musulmans n'ont jamais voulu que les vacances de Noël deviennent les congés d'hiver": le VRAI/FAUX sur l'appellation des congés scolaires

 

Que pensez-vous d'utiliser l'appellation les vacances d'hiver à la place de "vacances de Noël"? Alors que la loi a changé, la question divise toujours. De nombreuses rumeurs circulent d'ailleurs à propos des raisons qui ont engendré ce changement. Dans sa chronique "La Cible", notre journaliste Antonio Solimando refait le point complet sur le sujet.

Ces dernières semaines, la question de la tradition, de la visibilité de signes religieux et de la laïcité était au-devant de la scène en raison de la polémique liée à la disparition de la Croix de Saint-Nicolas dans un concours organisé par la mutuelle socialiste Solidaris. Invité à réagir sur cette question, Maxime Prévot, bourgmestre de Namur, a déclaré mercredi sur Bel RTL que le changement de noms des congés scolaires en Belgique était une revendication du monde laïc: "Il faut conserver ce qu'est notre héritage traditionnel parce qu'en plus, c'est mal interprété, avait dit le député bourgmestre cdH. Beaucoup pensent qu'on a changé la manière d'appeler les congés scolaires à cause de la volonté des plus perméables par rapport à l'Islam alors qu'en fait, ce sont souvent des revendications du monde laïc". Est-ce vrai? Dans sa chronique "La Cible", notre journaliste Antonio Solimando a investigué sur le sujet.

Les musulmans n'ont jamais voulu débaptiser les noms des congés scolaires: VRAI

Les congés de Noël ou Pâques débaptisés, ce n'est pas une revendication du monde musulman. Maxime Prévot dit donc vrai sur ce point. Notre journaliste a épluché les débats qui fixent les congés scolaires en Communauté française. Il a constaté que ni aujourd'hui, ni dans les années 80, il n'y a la moindre revendication officielle d'un représentant de la religion islamique à ce propos.
  

Les changements de noms des fêtes religieuses sont une volonté laïque: PLUTÔT VRAI

Peut-on attribuer ce changement de noms des congés scolaires au monde laïc? "Par intuition, mais sans certitude", répond notre journaliste. Antonio Solimando a interrogé quelques vieux "briscards" de notre enseignement qui évoquent une volonté de déconfessionnaliser les noms de congés à une  époque où on voulait renforcer la neutralité de l'État. Mais ces changements sont aussi intervenus à un moment où on envisageait de changer les rythmes scolaires, ce qui aurait nécessité de se détacher du calendrier religieux.

Néanmoins, il faut rappeler à Maxime Prévot que le changement de nom des vacances de Toussaint est plus récent que celui de Pâques et Noël et qu'on le doit à la ministre… cdH (anciennement appelé parti social-chrétien), Marie-Dominique Simonet, en 2005. Ce n'est donc pas une ministre d'un parti laïc qui est à l'origine de la manœuvre.

Ces changements d'appellation remontent aux années 80: VRAI

Dès le 24 janvier 1984, on voit apparaître la mention de vacances de printemps. D'ailleurs, dans le texte de loi pour l'appellation "vacances d'hiver", ce sera le décret de 1999. Ce n'est donc pas neuf. De plus, cela n'avait pas choqué à l'époque. "Les débats sur l'identité et sur les racines chrétiennes de la Belgique n'avaient pas ce côté hystérisant", rapporte notre journaliste.

Les références à Noël, Pâques et Toussaint existent toujours: VRAI

Ces termes sont toujours écrits dans les textes de loi. Les établissements scolaires ont donc une certaine liberté dans leur façon de nommer les congés. Et les dates des congés restent totalement liées au calendrier chrétien, de même qu'avec le lundi de Pâques, Pentecôte et l'Ascension. 


Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos