En ce moment
 

Touring veut mettre en place une "bande de passage d'urgence" pour les secours

Touring veut mettre en place une
 

(Belga) L'assocation d'automobilistes Touring plaide jeudi pour la mise en place d'une "bande de passage d'urgence" pour les services de secours quand la circulation ralentit ou en cas d'embouteillages. Les chauffeurs roulant sur la bande de gauche s'écarteraient alors le plus possible à gauche et ceux qui roulent sur la deuxième bande le plus possible vers la droite, détaille-t-elle. Le ministre de la Mobilité François Bellot, que Touring appelle à adapter le code de la route, trouve la proposition intéressante.

"Chaque année, les services de secours perdent des minutes vitales puisqu'ils sont bloqués dans la circulation et les embouteillages. En principe, les véhicules d'urgence doivent être à l'endroit de l'incident dans les 10 à 15 minutes. Mais la densité du trafic et les files sur nos autoroutes l'empêchent souvent", constate l'organisation, qui veut remédier à ce problème modifiant ce point dans le code de la route. Touring vante ainsi les mérites du système allemand, où tous les automobilistes sont obligés de faire un corridor ou une bande de passage d'urgence sur les routes à deux bandes de circulation minimum en cas de trafic ralenti. Les véhicules se trouvant sur la bande de gauche doivent alors s'écarter le plus possible vers la gauche tandis que ceux circulant sur les autres bandes s'écartent le plus possible vers la droite, aussi sur les bermes et les bandes d'arrêt d'urgence. Le code de la route actuel prévoit qu'il faut dégager la route pour laisser passer les véhicules de secours se déplaçant avec leur sirène (code 3). Mais la façon de le faire n'est pas stipulée, fait remarquer l'organisation d'automobilistes. Quand une voiture d'urgence s'approche, il y a dès lors une désorganisation de véhicules qui ne savent pas où se ranger ou n'osent pas dégager la voie, déplore-t-elle encore. Cela "provoque souvent une perte de temps considérable pour les services de secours qui doivent faire des manoeuvres impossibles pour surpasser un embouteillage ou le trafic lent". Cette adaptation du code de la route devrait aller de pair avec une campagne de communication et des panneaux sur la route, précise encore Touring. Au cabinet Bellot, on indique vouloir étudier cette proposition. "Nous inviterons Touring afin de réfléchir à la mise en oeuvre concrète", a ainsi confié au journal Het Nieuwsblad Jasper Pillen, porte-parole du ministre de la Mobilité. (Belga)

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos