En ce moment
 

Pacte d'excellence: le "kit de démarrage" de la réforme du tronc commun approuvé en commission

Pacte d'excellence: le
 

(Belga) La commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé jeudi une proposition de décret jetant les bases pratiques de la réforme et de l'allongement du tronc commun, l'une des innovations phares découlant du Pacte pour un enseignement d'excellence.

La réforme dite du tronc commun vise à créer un continuum pédagogique cohérent de la maternelle jusqu'à la fin de la 3e secondaire. Pour ce faire, tous les référentiels, ces documents qui servent à l'élaboration des programmes de cours enseignés dans les écoles, vont devoir être adaptés, voire parfois créés de toute pièce. Il en ira ainsi pour les nouveaux cursus prévus par la réforme, notamment la formation polytechnique, le maîtrise des outils numériques numérique ou encore le futur parcours d'éducation culturelle et artistique (PECA). Pour les autres disciplines (mathématiques, français, ...), les référentiels existants devront juste être réaménagés. Concrètement, différents groupes de travail composés d'experts de l'administration et des réseaux d'enseignement seront chargés tout au long de l'année 2018 de rédiger ces nouveaux référentiels. Pour s'assurer de la praticabilité et de la pertinence de ceux-ci, chaque groupe de travail sera suivi par un 'comité de lecture', composé de huit enseignants "de terrain". Deux non-enseignants y siègeront aussi afin d'apprécier la compatibilité des référentiels en cours de production "avec les attentes sociétales". Ces différents groupes disposeront néanmoins d'un temps compté pour accomplir leur mission, la mise en oeuvre progressive du nouveau tronc commun devant débuter dès 2019-2020. Pour guider le travail de ces différents groupes, une 'charte des référentiels' transversale à tous les domaines d'enseignement et disciplines a été élaborée. Un 'cahier de charges' précis a également rédigé pour chacun des groupes de travail. Selon la ministre de l'Education Marie-Martine Schyns, le texte approuvé jeudi constitue le véritable "starter kit" (kit de démarrage) de la réforme du tronc commun. La proposition de décret a été adoptée par la majorité PS-cdH. Le MR, opposé à l'allongement du tronc commun, a voté contre. Tout en disant soutenir pleinement l'idée de l'allongement, la cheffe de groupe Ecolo, Barbara Trachte, a déploré que le travail de réécriture des référentiels -fondamental pour le succès de la réforme globale- ait été complètement délégué à des tiers, sans contrôle parlementaire, et donc démocratique, selon elle. Tant la ministre que la majorité PS-cdH ont dit jeudi vouloir réfléchir à des solutions pour y remédier. Le texte devrait être définitivement approuvé d'ici quinze jours par la plénière du Parlement. (Belga)

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos