En ce moment
 

Musée d'art contemporain à Bruxelles: comme R. Madrane, S. Gatz veut soutenir les expos temporaires au grand dam de la N-VA

Musée d'art contemporain à Bruxelles: comme R. Madrane, S. Gatz veut soutenir les expos temporaires au grand dam de la N-VA
 

(Belga) Comme son homologue francophone Rachid Madrane (PS), le ministre flamand des Affaires bruxelloises Sven Gatz (Open Vld) est disposé à accorder un subside annuel, durant trois ans, pour soutenir la programmation d'événements temporaires sur le site du futur musée bruxellois d'art contemporain à aménager dans le complexe de l'ex-garage Citroën Yser. Par la voix du député flamand Karl Vanlouwe, la N-VA a fait savoir mercredi qu'elle ne voulait rien entendre des intentions dans ce sens du ministre libéral de flamand.

La Région bruxelloise s'est portée acquéreuse du site de Citroën Yser, pour y développer un pôle culturel dédié notamment à l'art contemporain. Le montage du projet de musée se fait en collaboration avec le Centre Pompidou. Comme la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Communauté flamande, par l'entremise du ministre flamand en charge des Affaires bruxelloises, Sven Gatz (Open Vld), a été sollicitée par les initiateurs du projet pour affecter un subside à une programmation culturelle temporaire à organiser dans l'attente de la transformation du garage en musée. Selon Sven Gatz, il s'agit d'un montant de 250.000 euros par an. De son côté, le ministre francophone en charge de la promotion de Bruxelles au sein du gouvernement de la Fédération, Rachid Madrane (PS), a confirmé mercredi avoir également donné une réponse positive à la sollicitation de subsides, sans toutefois s'avancer pour le moment sur le montant qu'il y réserverait à partir de l'an prochain. Le ministre flamand a estimé la demande de subsides légitime parce que le complexe sera totalement vide à partir de février-mars 2018 ce qui peut en faire une proie facile pour les vandales. Il a précisé mercredi avoir donné une suite favorable à la demande, non sans conditions notamment qualitatives, parce que le gestionnaire du projet, Yves Goldstein, se fait assister, en la matière, par un conseil d'avis artistique composé de représentants en vue de la vie culturelle bruxelloise. A côté des trois niveaux de pouvoir, les initiateurs du projet comptent aussi sur les recettes du ticketing et du sponsoring pour financer de manière conséquente la programmation temporaire. En commission "bruxelloise" du parlement flamand, la N-VA a reçu froidement ce projet de subsidiation exposé par le ministre dans le cadre de la présentation de sa note politique pour l'année à venir. "Ce soutien est inacceptable pour la N-VA. La Région bruxelloise n'est pas compétente pour fonder un musée au rayonnement international. De plus, ce projet baigne dans une atmosphère de nominations et de prise de décision non transparentes. Un climat que nous revoyons malheureusement trop souvent dans les projets bruxellois et dans lequel nous ne voulons pas accorder le moindre soutien, à l'aide de la Communauté flamande. Cela va de soi", a commenté en commission, le député N-VA Karl Vanlouwe. Sven Gatz ne partage pas ces critiques. "Si je n'étais pas de la partie, on me reprocherait de rester à l'écart. Je collabore bien avec la Région bruxelloise depuis trois ans", a-t-il commenté, précisant qu'il n'interférait jamais avec les nominations dans les maisons de la culture. Pour le ministre, le projet Citroën porte en lui "un énorme potentiel dans lequel les partenaires culturels flamands doivent être impliqués dès le début". (Belga)

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos