En ce moment
 

Marche pour les Afghans de Forest: Une motion "commune hospitalière" est à l'étude

Marche pour les Afghans de Forest: Une motion
 

(Belga) Une trentaine de personnes ont pris part à une marche mardi de 18H30 à 19H15 entre l'occupation des sans-papiers afghans située boulevard Van Haelen et la maison communale de Forest, où une motion en faveur des migrants a été soumise au conseil communal lors d'une interpellation citoyenne. Le bourgmestre Marc-Jean Ghyssels s'est engagé à étudier le texte avec les associations porteuses du projet "Communes hospitalières", rapporte Elodie Vandenplas chargée de campagne au CNCD-11.11.11. Une proposition commune est attendue au conseil communal du mois prochain.

Le projet "Communes hospitalières" a été lancé par un réseau associatif qui inclut le CNCD-11.11.11. Il s'inscrit dans le cadre de la campagne "Justice migratoire". Différents niveaux de pouvoir en Belgique francophone ont été interpellés au sujet de l'accueil des migrants afin d'obtenir une série d"engagements concrets. Parmi les communes bruxelloises interpellées, il y a eu la Ville de Bruxelles début octobre ou encore Etterbeek, Saint-Gilles et Auderghem. Une interpellation est en cours de préparation à Anderlecht. "A la suite d'autres villes en Wallonie, Liège a adopté lundi soir une motion assez forte", remarque Elodie Vandenplas. Un contre-sommet sur les questions migratoires sera organisé les 12 et 13 décembre prochains par un collectif d'associations et de syndicats. Mathilde, membre de Tout autre Chose, explique que le groupe de 8 hommes d'origine afghane logent depuis juin 2016 dans une ancienne bibliothèque à Forest : "Certains sont arrivés récemment. D'autres qui sont là depuis plus longtemps avaient pris part aux mobilisations à l'église du Béguinage, mais n'avaient pas obtenu leur régularisation. L'ASBL Renovassistance loge ce collectif depuis 2 an et demi dans des maisons en attente de rénovation. Il y a d'abord eu un an à Etterbeek. (...) Leur contrat d'occupation précaire à Forest prend fin bientôt et on cherche à convaincre des propriétaires de bâtiments vides d'accepter de loger ce collectif. A Forest, ils ont fait du bon travail dans cet endroit qui était dans un état catastrophique, mais rien que de chauffer et d'habiter une maison retarde fortememnt le délabrement. Depuis juin, ils organisent des tables d'hôtes et de nombreux habitants du quartier viennent manger chez eux". (Belga)

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos