En ce moment
 

Didier Reynders ne digère pas les émeutes à Bruxelles: "Dans certains quartiers, l'intégration a été un échec"

Reynders%20veut%20une%20vraie%20%22tol%C3%A9rance%20z%C3%A9ro%22
Emeutes à Bruxelles: la police au coeur d
Emeutes à Bruxelles: des rassemblements étaient organisés ce dimanche
650161,650160
 

Didier Reynders était l'invité de Pascal Vrebos ce dimanche sur RTL-TVI. Dès le début ed l'émission, le sujet des émeutes à Bruxelles ont été évoquées. Pascal Vrebos a ainsi indiqué au ministre des affaires étrangères que, pour certains, ces émeutes n'avaient rien à voir avec des problèmes d'intégration, mais qu'il s'agissait simplement de supporters de foot qui avaient dérapé.

Didier Reynders: "Oui enfin on a vu l'Italie éliminée de la Coupe du monde, et pourtant il n'y a pas eu d'émeutes à Bruxelles. Il faut être réaliste: il y a une intégration qui se déroule très très bien pour un très grand nombre de personnes, et heureusement d'ailleurs, (...), mais je l'ai déjà dit depuis plusieurs années, dans certains quartiers de certaines de nos villes, l'intégration a été un échec. Ici, ce que l'on voit, c'est un phénomène de malaise, mais qui se traduit par quelque chose d'inacceptable. Quand il y a de la violence sur des policiers, des pompiers ou des dégradations, il faut une 'tolérance zéro' et réagir en arrêtant et en poursuivant".

Pascal Vrebos: "Tolérance zéro", c'est un peu le mot magique. Mais cela veut dire quoi concrètement alors que le parquet classe des dossiers à tire larigot, qu'il manque des juges et des policiers ?

Didier Reynders: "Déjà, on investit beaucoup à Bruxelles. L'essentiel de la réserve fédérale est à Bruxelles. Mais je trouve un peu malheureux que le procureur du Roi ne fasse pas la distinction entre des faits aussi graves que ceux qu'on a connus et qui doivent être poursuivis, et un paquet d'autres choses classées sans suite aujourd'hui".

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos