En ce moment
 

De Block: supprimer les suppléments en chambre particulière n'est pas une option

De Block: supprimer les suppléments en chambre particulière n'est pas une option
 

(Belga) La suppression des suppléments d'honoraires en chambre particulière n'est pas une option car elle mettrait les hôpitaux en difficulté, indique vendredi le cabinet de la ministre de la Santé publique et des Affaires sociales, Maggie De Block (Open Vld), en réaction au baromètre hospitalier de la mutualité Solidaris. Selon cette étude, les suppléments d'honoraires continuent d'augmenter bien que les patients restent moins longtemps à l'hôpital.

En 2016, les affiliés de Solidaris ont payé 100 millions d'euros en suppléments d'honoraires, soit 3,7 millions de plus qu'en 2015 et 20 millions supplémentaires par rapport à 2012. La suppression des suppléments en chambre double ou commune, introduite en 2013, a vraisemblablement entraîné une hausse des coûts en chambre individuelle. Le cabinet de la ministre De Block indique que réduire ou supprimer les suppléments d'honoraires en chambre particulière n'est pas envisageable car une telle décision mettrait les hôpitaux en difficulté. La ministre souhaite donner toutes les chances aux négociations "medico-mut" entre les médecins et les mutualités sur les honoraires et tarifs, notamment les suppléments d'honoraires. Le cabinet de la ministre souligne également que les suppléments d'honoraires pour les hospitalisations d'un jour en chambre double ou commune ont été sévèrement limités ces dernières années, tout comme pour la reconstruction mammaire avec ses propres tissus. (Belga)

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos