En ce moment
 

Contre toute attente, Theo Francken déclare sa flamme à Bruxelles: "Je suis très très gêné"

 

Theo Francken, le secrétaire d’Etat N-VA à l’Asile et à la Migration, est l’invité de la rédaction de Bel RTL. Interrogé par Martin Buxant, l’homme politique dit bien connaitre et aimer Bruxelles, il a de la famille à Anderlecht. Mais il tient aussi des propos très durs pour notre capitale.

Martin Buxant: Vous dites que l’ADN politique de Bruxelles est à droite. Qu’est-ce que vous voulez dire par là?

Theo Francken: Quand on voit l’histoire de la ville de Bruxelles, c’est une ville libérale.

M.B.: Donc il faut que le MR ait la ministre-présidence? C’est ça votre thèse?

T.F.: Je pense que Monsieur Reynders est un homme fort, oui.

M.B.: Il devrait être le prochain ministre-président à Bruxelles?

T.F.: Ce n’est pas à moi de décider, je suis le bourgmestre de Lubbeek. Je vais m’occuper de la Flandre. Je peux seulement dire que c’est nécessaire d’avoir quelqu’un qui veut vraiment changer Bruxelles sur le plan politique parce que pour l’instant cela ne fonctionne pas de manière optimale et c’est le moins que l’on puisse dire. Et comme Belge mais aussi comme personne qui aime Bruxelles, cela me rend très très triste, cela me fait mal vraiment.

M.B.: Vous êtes gêné de Bruxelles, parfois?

T.F.: Quand je vois le piétonnier le soir? Oui, je suis très très gêné. Dans le centre-ville de la capitale de l’Europe, je suis super gêné.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos