En ce moment
 

André Flahaut réfute tout marchandage sur les contrats-programmes dans le secteur culturel

 

(Belga) Le ministre du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles André Flahaut (PS) a réfuté mardi soir tout "marchandage politique" concernant la validation par le gouvernement des nouveaux contrats-programmes dans le secteur culturel.

Annoncés de longue date et attendus de pied ferme par près de 300 opérateurs culturels, ces nouveaux contrats-programmes doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2018. La ministre de la Culture, Alda Greoli (cdH), avait prévu d'annoncer publiquement leur validation formelle ce mercredi à l'occasion d'une conférence de presse, finalement reportée sine die. Selon Le Soir en ligne, ce report fait en réalité suite à la volonté du ministre du Budget de voir, malgré les différents feux verts de l'administration, l'ensemble de dossier passer devant le conseil des ministres, ce qui pourrait, d'après le site d'information, ouvrir la voie à des marchandages politiques sur divers dossiers actuellement discutés au sein de la majorité PS-cdH. Mais aux dires d'André Flahaut, il est faux de parler d'un quelconque marchandage. "C'est l'Inspection des Finances elle-même qui recommande un examen par le conseil des ministres. A l'heure où l'on nous demande la plus grande transparence dans la gestion des fonds et l'attribution des subsides, je ne vois pas où est le problème...", s'étonne le ministre. "Il s'agit juste de respecter les règles." Le ministre-président Rudy Demotte étant actuellement en Haïti, le dossier ne pourra pas être approuvé ce mercredi, reconnaît-il toutefois. Mais il pourrait l'être sans problème lors du conseil prévu la semaine prochaine, selon lui. (Belga)

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos