En ce moment
 

Philippe ou Mathilde? Voici qui les Belges préfèrent

Philippe ou Mathilde? Voici qui les Belges préfèrent
 

Le Baromètre Place Royale, sondage réalisé auprès de 1000 Belges représentatifs de la population, s'est concentré sur plusieurs questions, notamment celle de la suppression de la monarchie ou celle du coût de la famille royale à l'État et aux contribuables.


Les Belges ne veulent pas de la république

Philippe peut souffler : la république ? C’est non merci !

Voici un résultat qui devrait faire plaisir au palais royal. Dans leur majorité, les Belges veulent conserver une monarchie et ils ne cèdent pas aux sirènes de la république. Le résultat se décline comme tel : 58,2% pour la monarchie, 25,4% pour la république et 16,4% de sans avis. Sans surprise, les fans de la république sont plus nombreux au Nord (30%) qu’au Sud (18,7%) mais pas de quoi donner des insomnies au roi Philippe. Les tendances ne connaissent pas d’évolution remarquable en fonction du sexe ou de l’âge. L’idée républicaine reste assez stable dans l’opinion publique. Un point d’attention pour le palais réside peut-être dans le score relativement élevé de sans avis. Il frôle les 20% chez les moins de 34 ans. Attention car l’indifférence est parfois plus redoutable que le rejet. Mais au niveau national, le chiffre reste assez modeste.


Pour ou contre une monarchie protocolaire ?

La question se révèle très délicate

C’est probablement le premier enseignement du sondage. En tout cas, celui qui traduit une grande différence entre le Nord et le Sud. 50,7 % des Belges souhaitent une monarchie protocolaire (tout à fait d’accord ou plutôt d’accord). 41,2% veulent le contraire. Particulièrement notable la réaction entre le Nord et le Sud du pays. Les adeptes de la monarchie parlementaire sont 61,4% en Flandre contre 34,5% en Wallonie et 39% à Bruxelles.

Comment expliquer cette différence ? La monarchie protocolaire est plus présente à l’agenda politique du nord du pays. Le débat est important car il engage le rôle de l’arbitre du souverain en cas de crise politique. Les Pays-Bas ont fait le choix d’une monarchie nettement plus protocolaire en privant la reine (ou le roi) du choix de l’informateur ou du formateur lors de la formation du gouvernement. Aujourd’hui, ils s’enlisent dans une longue crise politique parce que les partis n’arrivent pas à se mettre d’accord au parlement. Il faut donc examiner si le dossier de la monarchie protocolaire ramené dans le débat public n’est pas une manière pour les partis séparatistes de prouver l’inutilité de la monarchie. Notons qu’une monarchie protocolaire ne coûterait pas moins cher que le système actuel. Des chiffres qui seront sans nul doute analysés minutieusement au palais.


Philippe et Mathilde coûtent-ils trop cher ?

Une couronne trop lourde à porter pour les contribuables ?

La monarchie belge coûte 35 millions d’euros par an à l’état. Un chiffre qui fait toujours réagir… même s’il peut parfaitement être comparé au coût d’une république. 63,9% des Belges estiment que cette somme est trop élevée contre 29,2% qui trouvent que le montant est normal. Pour le clin d’œil, ajoutons que seul un petit pourcent estime que le budget royal est trop faible.

Une fois encore, ce sont les néerlandophones qui sont les plus nombreux à estimer que la couronne est trop onéreuse (70,8%) contre 53,9% de francophones. Sans surprise, ce sont aussi les plus jeunes qui sont les plus nombreux à trouver que notre monarchie mène grand train (70,4%). Toute la difficulté de la question réside aussi dans la complexité du problème avec des comparaisons qui ne tiennent pas compte des dépenses prélevées sur la liste civile pour le bon fonctionnement de l’institution. De toute évidence, les scandales à répétitions entourant les dotations d’autres membres de la famille (Fabiola ou Laurent) ont jeté la suspicion sur les dépenses liées à la couronne. Ici aussi, la transparence s’impose.


Le roi Philippe est-il populaire ?

Le roi garde la moyenne

63,2% des Belges font ‘totalement’ ou ‘plutôt’ confiance à Philippe. Le chiffre a tendance à s’éroder avec le temps mais il faut aussi tenir compte de l’usure du pouvoir et songer aux scores de popularité étriqués remportés par les présidents de la république, notamment en France. Les Belges ne sont que 8,7% à ne pas du tout lui faire confiance. Cela veut-il dire que le roi est ‘raisonnablement’ populaire ? En tout cas, bien plus que ce qui était annoncé lors de son accession au trône. Il faut souligner que ce score d’adhésion traduit également l’adhésion au régime monarchique dans notre pays.


La reine Mathilde : la préférée des Belges ?

Mathilde casse la baraque

Mathilde peut avoir le sourire. 70,8% des Belges sont satisfaits de son travail. Il ne se trouve que 11,5% de sondés pour déclarer ne pas être contents de leur reine. Visiblement, le style Mathilde qui allie du professionnalisme, une grande présence sur le terrain et un zeste de glamour fait mouche. Du côté francophone, elle recueille 77,4% de satisfaits (presque un plébiscite) mais elle tient aussi la corde au niveau flamand avec 71,4%. Peut-être que Mathilde engrange le fait de ne pas être associée directement au pouvoir. En Belgique, c’est le roi qui règne et pas la reine (en tout cas, à cette génération, le rôle de la reine changera dans le futur). De quoi plaider pour une monarchie plus protocolaire ? Le débat est relancé.


Philippe et Mathilde sont-ils proches des Belges ?

Pas simple d’être proches et protégés…

Petit caillou dans les sandales royales, 50,5% des Belges estiment que Philippe et Mathilde sont proches des Belges contre 40,8% qui estiment le contraire. Un chiffre qui devrait faire tiquer au palais où la question de la proximité avec la couronne est considérée comme une priorité. En lisant entre les chiffres, on peut en déduire que la monarchie souffre de la remise en question des différents niveaux de pouvoirs (même si c’est beaucoup moins le cas que les partis par exemple). La fonction de roi et de reine avec le cérémonial et les exigences de sécurité qu’elle entraîne explique probablement aussi ce résultat plutôt tiède.


D’autres enseignements du sondage

Philippe et Mathilde ? De super-ambassadeurs !

75% des Belges estiment que Philippe est bien rentré dans sa fonction de roi… on est loin des scénarios apocalyptiques prédits avant le nouveau règne. 73,8% des Belges estiment aussi que le couple royal joue bien leur rôle d’ambassadeurs du pays. Bref, un bulletin de rentrée qui devrait faire plaisir au palais dans un contexte de défiance de plus en plus accusé des institutions et du pouvoir. Si l’entourage des souverains attache de l’importance à ce sondage, il aura donc à cœur de poursuivre la transparence sur le plan budgétaire, à expliquer l’importance de la fonction royale dans le système institutionnel belge et à aller toujours plus à la rencontre du peuple.



Retrouvez Patrick Weber tous les soirs dans "On refait le monde" sur Bel RTL à 18h30 heures et dans Place Royale sur RTL TVI.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos