En ce moment
 

Dossier royal: Philippe, le roi qui aime les surprises

Dossier royal: Philippe, le roi qui aime les surprises
 

Voici le dossier royal de la semaine, rédigé par Patrick Weber, notre chroniqueur royal .

Philippe n’a jamais de problème de réveil. Cette semaine, il est arrivé vers 5 heures du matin au quai des Usines pour visiter le marché matinal bruxellois Mabru. Il y a rencontré les grossistes et les entreprises qui travaillent dans cette véritable ruche bourdonnante et nocturne. Il en a profité pour goûter des fraises et des framboises, puis il a pris le petit déjeuner avec des employés de Mabru. De toute évidence, Philippe a apprécié cette escapade dans le ventre de Bruxelles.

Ce n’est pas la première fois que Philippe se lève à l’aube pour partir à la rencontre de ces Belges qui se lèvent tôt. En 2013 (et à la surprise générale), il était allé à la rencontre de l’entreprise Bruxelles-Propreté. Sur le coup de six heures, il avait été accueilli par des travailleurs avec lesquels il avait discuté de leurs conditions de travail. La visite avait d’autant plus été appréciée que le roi avait effectué cette rencontre en hiver, en plein mois de décembre. Là aussi le souverain avait pris le café et partagé son petit déjeuner avec les travailleurs. Philippe apprécie ces visites pour aller à la rencontre des Belges qu’il veut mettre à l’honneur. Il sait aussi que sa visite aura un grand retentissement puisqu’elle se situe au moment crucial des matinales de la radio. Pour être réussie, une initiative ‘surprise’ doit aussi être parfaitement réglée en terme de communication.

 

L’hommage inattendu du roi Philippe

Le roi a tenu à rendre hommage à Alfred Gadenne.

En émettant le souhait de se rendre devant la dépouille d’Alfred Gadenne, le bourgmestre de Mouscron sauvagement assassiné, le roi Philippe a aussi rappelé que le souverain peut prendre des initiatives personnelles. En Belgique, les bourgmestres continuent de jurer « fidélité au Roi, obéissance à la constitution et aux lois du peuple belge », même si la formule a été amendée en Flandre. Il existe aussi traditionnellement une grande proximité envers le plus haut niveau de pouvoir du pays (le souverain) et le plus proche des gens (le bourgmestre). Depuis le début de son règne, Philippe aime rappeler ces fondamentaux de la constitution et il l’a encore prouvé en invitant tous les bourgmestres du royaume à Laeken au mois de juin dernier.

 

Philippe, le roi du sport… qu’on n’attendait pas !

Acteur ou spectateur, le roi mouille souvent son maillot.

Cette année, la cérémonie d’ouverture de la finale de la Coupe Davis entre la Belgique et la Grande-Bretagne s’est déroulée en présence du roi Philippe et de la reine Mathilde. Le souverain est un vrai sportif et il ne manque pas une occasion de le prouver lors de ses séances de jogging avec des princes étrangers durant les visites officielles ou encore, à vélo, lors des journées sans voiture. On l’a aussi vu faire du kitesurf et répercuter sa session sur les réseaux sociaux. Philippe est soucieux de sa forme mais il sait aussi se montrer un supporter attentif. Parmi ses sports préférés on pointe le foot (il n’est pas belge pour rien !) et le tennis. Pour des raisons de sécurité mais aussi pour ménager la surprise, le palais révèle souvent à la dernière minute la présence royale sur l’événement. C’est aussi une manière de montrer que l’agenda royal n’est pas aussi prévisible qu’on le dit souvent.

 

Philippe, le roi artiste et secret

Philippe ? C’est le roi de la toile !

Il n’en fait pas grande publicité mais Philippe, est aussi un homme de hobbys. On connaît sa grande passion pour la lecture (avec une nette prédilection pour les ouvrages de philosophie et d’histoire) et il connaît sur le bout des doigts l’histoire de la Belgique et des multiples ramifications de sa famille. Côté hobbys, il s’adonne parfois à la musique mais c’est surtout la peinture qui l’occupe pour le moment. Ses créations picturales n’ont pas encore été révélées au grand public mais le souverain affiche une nette prédilection pour les portraits et notamment des portraits de famille. Il a par exemple peint un tableau de son oncle le roi Baudouin dont il était très proche.


Philippe, le roi-soldat en mission confidentielle

Il apprécie les déplacements imprévus.

Philippe a effectué une formation militaire complète et il s’est toujours montré très proche de l’armée dont il est, rappelons-le, le chef en Belgique. Il revêt bien sûr son uniforme à l’occasion des cérémonies officielles mais ce n’est pas tout. Une fois de plus, le roi Philippe aime ménager des surprises dont des visites des troupes belges sur le théâtre des opérations comme il l’avait fait en Jordanie sur la base d’Azraq le jour de la fête du roi en novembre 2016. Pour des raisons évidentes de sécurité, ce genre de visite n’est bien sûr révélé à la presse et au grand public qu’à la dernière minute.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos