En ce moment
 

Vous trouvez que les personnes arrêtées lors des incidents à Bruxelles sont libérées trop vite? Le parquet répond

Vous trouvez que les personnes arrêtées lors des incidents à Bruxelles sont libérées trop vite? Le parquet répond
 

Suite aux incidents survenus ce samedi à Bruxelles, du côté de la place Louise et de la porte de Namur, 60 arrestations administratives et 11 arrestations judiciaires ont eu lieu. Après analyse des 11 dossiers en question, Ine Van Wymersch, 1er Substitut du procureur du Roi du parquet de Bruxelles, affirme qu'il n'y avait suffisamment d'éléments pour justifier une mise à disposition du parquet que dans 4 dossiers.

Dans son communiqué, le parquet de Bruxelles a souhaité réagir aux critiques concernant les libérations parfois jugées trop rapide des suspects interpellés. "En tant que parquet, nous souhaitons souligner que nous travaillons dans les limites du cadre légal prévu. Celui-ci nous donne la possibilité d’arrêter et de déférer des personnes quand nous pouvons les lier à des faits délictueux concrets et quand les conditions de la loi sur la détention préventive sont remplies (le fait doit être punissable d’une peine de prison d’un an ou plus et l’arrestation doit être strictement nécessaire pour la sécurité publique). Nous nous attendons avec intérêt à la prolongation annoncée du délai de la privation de liberté de 24 heures à 48 heures. Cette prolongation devrait nous permettre de recueillir plus d’éléments objectifs dans ces 48 heures et ainsi procéder plus vite à la prise d’une décision", affirme Ine Van Wymersch.

Cette décision peut comprendre entre autres: l’imposition d’une transaction pénale, la signification d’une citation ou le défèrement devant un juge d’instruction. En outre, le fait qu’une personne est arrêtée administrativement et libérée dans les premières heures après les faits ne signifie pas qu’il n’y aura pas de suites judiciaires. Il est toujours possible qu'une transaction pénale soit imposée à la personne ou qu’elle soit citée directement devant le tribunal correctionnel. La plupart des personnes qui comparaissent devant le tribunal correctionnel attendent l’audience et le traitement de l’affaire en liberté.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos