En ce moment
 

Le service d'identification des victimes de la police fédérale (DVI) fête ses 30 ans: "Nous avons besoin de rester soudés pour traverser les épreuves psychiques que nous rencontrons"

Le service d'identification des victimes de la police fédérale (DVI) fête ses 30 ans:
 

Le DVI de la police fédérale fête ses 30 ans. Son travail est reconnu tant en Belgique qu'à l'étranger, où il est souvent sollicité pour des formations ou un soutien logistique. Reportage de Céline Gransard et Éric Poncelet.

Le roi et la reine, venus célébrés les 30 ans du DVI, unité su service fédérale spécialisé dans l’identification des victimes. Elle a été créé en 1987 juste après le naufrage du Herald of Free Enterprise à Zeebrugge. Depuis l’équipe est régulièrement mobilisée sur des catastrophes en Belgique ou à l’étranger. Des membres du DVI ont notamment été envoyés en Asie du sud-est suite au Tsunami de 2004, mission qui restera gravée dans leur mémoire.

"Nous sommes conscients de l’importance de notre travail qui vise à donner aux familles ayant perdu plusieurs de leur proches l'occasion de faire leur deuil. Je suis entouré de collègues de grande qualité qui sont toujours prêts à s’entraider. Nous avons besoin de rester soudés pour traverser les épreuves psychiques que nous rencontrons et nous parlons beaucoup les uns avec mes autres, surtout après nos journées de travail", déclare Bernard Libbrecht, membre du DVI.


L’expertise du DVI belge reconnue sur la scène internationale

Leur mission consiste à recueillir des données sur les dépouilles des victimes mais aussi collecter des informations d’identification auprès des familles. Les membres du DVI sont régulièrement sollicités à l’étranger, notamment pour donner des formations.

"Il faut savoir que le DVI est une des seules unités en Europe qui a une équipe permanente", indique Dany Lesciauskas. "Le travail quotidien fait que, au fur et à mesure, on perfectionne les techniques d’identification. Il y a un partenariat qui se fait avec les collègues étrangers qui enrichit notre expérience et nous permet d’être reconnus au niveau international", explique-t-il.

Le DVI belge est composé de 7 permanents appelables 24 heures sur 24 et de 120 personnes formées spécialement pour les épauler. Des hommes et des femmes qui depuis trente ans œuvrent pour restituer les corps des victimes à leurs proches pour permettre à ceux-ci d’entamer leur processus de deuil.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos