En ce moment
 

Accident de train mortel durant des réparations à Morlanwelz: voici ce que l'on sait

 

Un double accident mortel s'est produit hier soir durant les travaux de réfection des voies de chemin de fer à Morlanwelz. Les ouvriers d'Infrabel intervenaient suite à une collision survenue lundi matin entre un train et une voiture. Lors de l'opération de remorquage du train endommagé, celui-ci s'est détaché et a dévalé la pente. Le véhicule aveugle a d'abord percuté des ouvriers, faisant deux morts et deux blessés graves, avant de terminer sa course en percutant un train de passagers, dans lequel cinq personnes ont été blessées.

Plusieurs témoins nous ont indiqué via notre bouton orange Alertez-nous avoir aperçu de nombreuses ambulances à Morlanwelz et Chapelle-lez-Herlaimont, ce lundi soir. Les secours avaient pris la direction du tronçon qui avait été endommagé ce lundi matin suite à la collision d'un train avec une voiture. Ce lundi soir, un train remorqueur a été envoyé sur place pour tracter le train endommagé. Durant l'opération, l'attelage se serait brisé et le train remorqué s'est détaché.

Le tronçon est situé sur un plan incliné, et le convoi a dévalé la pente sur une distance de 14 kilomètres, selon les informations fournies en conférence de presse. Le "véhicule aveugle" a percuté des ouvriers qui intervenaient sur les voies de chemin de fer à proximité d'un passage à niveau, faisant deux morts et deux blessés graves. Le parcours du convoi aveugle s'est terminé lorsqu'il a percuté un train de voyageurs sur la voie à contresens à hauteur de la gare de La Louvière, faisant cinq blessés.


"La personne a vu dans l'obscurité un train qui arrivait alors que cette voie était hors service"

Le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Sacré a livré à notre journaliste Justine Roldan Perez un compte-rendu détaillé des faits:

"Une enquête devra répondre aux nombreuses zones d'ombre. On sait donc que nos collègues ont été percutés alors qu'ils étaient au travail. Ils étaient occupés à réparer les dégâts de la voie provoqués par le premier accident de lundi matin. C'est à ce stade incompréhensible. Pour eux, pour leur famille, évidemment, il faudra apporter des réponses et tenter de comprendre, tout ce qui a pu provoquer cette véritable catastrophe.

Les équipes techniques attendaient que le site ait été libéré. Autrement dit qu'on ait évacué la rame accidentée pour pouvoir procéder aux réparations. Ils avaient quelques mètres de rails à remplacer. On craignait que suite à l'intense chaleur liée à l'incendie, le métal de ces rails soit affaibli. Ces équipes étaient restées en standby toute l'après-midi, prêtes à intervenir, et elles se sont mises au travail dès l'instant où la rame a été évacuée.

D'après les témoignages qu'on a recueillis, ils étaient nombreux et se mettaient au travail, car leur objectif était de rétablir le trafic le plus rapidement possible pour toutes les personnes qui devaient emprunter cette ligne le mardi matin. Une des personnes présentes a vu dans l'obscurité un train qui arrivait alors que cette voie était hors service. Donc il ne pouvait pas y avoir de train sur la voie, parce que toutes les procédures de sécurité avaient été accomplies, mais la rame qui arrivait, c'était celle qui venait de se détacher du véhicule qui le remorquait. Cette personne a crié. Certaines personnes ont pu dégager les voies, mais d'autres pas".


L'ACTION DES POMPIERS: le capitaine Franck Taminiaux raconte


Un train avait percuté une voiture lundi matin

Pour rappel, lundi vers 7h25, un train a fauché un véhicule qui s'est ensuite enflammé. Les pompiers sont intervenus pour éviter l'embrasement de l'automotrice. Personne n'a été blessé mais l'accident a paralysé la dorsale wallonne entre Mons et Charleroi. La circulation est interrompue entre La Louvière Sud et Piéton tandis qu'une déviation a été mise en place via Manage et Luttre pour les trains Liège Palais-Mons.

Suite à cette collision, les équipes techniques d'Infrabel se sont rendues sur place pour évacuer le train et le véhicule, et remplacer deux portions de 6 mètres de rail ainsi qu'un boîter de signalisation. Un train-grue a également été envoyé sur le site.




La SNCB et Infrabel présentent leurs condoléances aux familles des victimes

Dans un communiqué conjoint, l'entreprise ferroviaire SNCB et le gestionnaire d'infrastructure Infrabel ont présenté leurs condoléances. "La SNCB et Infrabel présentent leurs sincères condoléances et témoignent leur soutien aux victimes, aux familles de ces victimes et à toutes les personnes impliquées dans l'accident", fait part la communication conjointe.


Le ministre des Transports s'est rendu sur place hier soir:

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos