En ce moment
 

C'est un cas extrême: un homme doit 70.000€ de pension alimentaire à son ex-femme

C'est un cas extrême: un homme doit 70.000€ de pension alimentaire à son ex-femme
Image d'illustration
 

Le parquet a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de quatre mois de prison ferme contre un habitant de la région de Verviers poursuivi pour des faits d'abandon de famille. Séparé de son ex-épouse, le prévenu n'avait jamais payé les pensions alimentaires de ses enfants et lui doit plus de 70.000 euros.

La mère a dû assumer seule

Un cas extrême d'abandon de famille oppose le prévenu et son ex-épouse. Depuis leur séparation, le prévenu n'a jamais payé des pensions alimentaires déterminées par décisions de justice. L'affaire a pris des proportions importantes au fil des années car, depuis 2008, le prévenu n'a jamais rien versé à son ex-épouse, obligée d'assumer seule l'éducation de ses enfants.

Depuis 2008, le montant des arriérés est estimé à plus de 70.000 euros par l'avocat de l'ex-épouse. Le prévenu s'est rendu insolvable lorsqu'il a été condamné pour un détournement de fonds opéré au préjudice de la commune de Dalhem. Depuis son licenciement, il n'a plus droit au chômage et ne s'est pas inscrit au CPAS. Il affirme qu'il est placé dans l'impossibilité de faire face à ses obligations. Mais, selon la partie civile, il bénéficie de revenus non-déclarés dont il fait bénéficier des jeunes filles africaines.

Selon le parquet, le refus du prévenu d'honorer ses pensions alimentaires est bien volontaire. Le substitut a requis une peine de quatre mois de prison ferme. L'avocat du prévenu a sollicité son acquittement ou une peine plus clémente. Le jugement sera prononcé le 8 décembre.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos