En ce moment
 

Fermeture de cinq chantiers dangereux quotidiennement en Belgique

Fermeture de cinq chantiers dangereux quotidiennement en Belgique
 

(Belga) Cinq chantiers de construction ont été mis à l'arrêt par jour en Belgique l'an passé en raison de conditions de travail peu sûres. Ce chiffre est stable mais inquiétant car le nombre de contrôles a baissé d'un quart, rapporte Het Nieuwsblad mercredi. Le secteur de la construction lui-même est en faveur de plus de contrôles.

Selon les chiffres de la Direction générale du contrôle du bien-être au travail, 1.417 chantiers ont été mis à l'arrêt l'an passé, soit entre cinq et six par jour. Il y a quelques années encore, ce chiffre grimpait à 1.606 mais beaucoup plus de contrôles étaient alors réalisés. En 2013, 14.672 contrôles ont été effectués contre 10.627 en 2016. En 2011, huit ouvriers ont perdu la vie, six l'an passé. Le secteur de la construction déplore la réduction du nombre de contrôles. "Tout le monde doit se conformer à la législation belge. Nous constatons que des entreprises étrangères n'investissent pas suffisamment dans la sécurité. Des travaux peu sûrs sont une forme de concurrence déloyale", affirme Frederik Bronckaerts de la Confédération Construction. Le nombre d'accidents dans le secteur a toutefois baissé, passant de 20.164 en 2011 à un peu plus de 14.000 en 2015. "Mais ce sont surtout les accidents légers qui reculent, les plus graves augmentent", précise M. Bronckaerts. (Belga)

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos