En ce moment
 

Clientes de la même intercommunale, 15 communes flamandes paient leur eau 20 centimes moins cher que les bruxelloises et certaines wallonnes: voici pourquoi

 

Un constat interpellant en matière de consommation d’eau. Dès le 1er janvier prochain, 15 communes flamandes qui ont quittés le giron de Vivaqua mais qui en resteront clientes paieront leur eau moins cher que les communes bruxelloises. 20 centimes de moins le mètre cube. Comment expliquer ce traitement différent ? Pourquoi les communes fidèles à Vivaqua paieront-elles leur eau de distribution plus cher ? Mélanie Renda et Pascal Noriega ont tenté de répondre à ces questions pour le RTLinfo 19H.

Des communes bruxelloises et wallonnes paient le litre d’eau 0,83€/m3 cube. 15 communes flamandes, elles, le paie 0,63€/m3. Pourtant, toutes ces communes sont clientes de la même intercommunale, Vivaqua. A l’origine de cette différence de prix, on trouve la volonté des communes flamandes de quitter l’intercommunale bruxelloise et de se fournir chez un concurrent. Vivaqua leur a proposé un arrangement : rester client et payer moins. "On a donc négocié avec elles un contrat de fourniture sur le long terme, c’est un contrat sur 18 ans. Elles auraient pu partir sans contrat de fourniture à la fin de l’année, mais on est parvenu à pérenniser cette fourniture sur les 18 prochaines années", a expliqué Yves Bourdeau, directeur financier de Vivaqua, au micro de Mélanie Renda pour le RTLinfo 19h.


"Ça prouve bien que le monopole Vivaqua pose un problème bruxellois"

L’intercommunale conserve ainsi des clients et économise surtout 9,3 millions d’euros par an. Sans cet accord, Vivaqua affirme que le prix de l’eau à Bruxelles aurait grimpé, mais ce n’est pas l’avis de certains bourgmestres. "Ça prouve bien que le monopole Vivaqua pose un problème bruxellois. Là où il y a concurrence, là où les communes flamandes peuvent faire jouer la concurrence, elles ont un prix de l’eau à 0,6 centime. Et là où à Bruxelles on est coincé dans un monopole de Vivaqua, nous sommes forcés de la payer plus cher", a fait remarquer Bernard Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek, face à la caméra de Pascal Noriega.

Les nouveaux tarifs seront d’application le 1er janvier prochain. Vivaqua maintient qu’il n’y aura pas d’impact sur la facture du consommateur. 

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos