En ce moment
 

Bonne nouvelle pour certains navetteurs: le prix des abonnements vers le Grand-Duché du Luxembourg va diminuer

 

A partir du 1er décembre, les navetteurs qui se rendent quotidiennement au Grand-Duché de Luxembourg en train verront le prix de leur abonnement diminuer. Ils pourront également bénéficier de la gratuité dans les parkings d'une vingtaine de gares et points d'arrêt situés à proximité de la frontière.

Cette annonce a été faite lundi par le ministre belge de la Mobilité François Bellot et le ministre luxembourgeois du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, à l'occasion de la signature à Arlon d'une lettre d'intention visant à améliorer la mobilité transfrontalière entre les deux pays. Dans ce document, les États belge et luxembourgeois s'engagent à favoriser "les relations transfrontalières par chemin de fer à des conditions appropriées de desserte, de cadence, de temps de parcours et de confort".


Abonnements mensuels, trimestriels et annuels

Plusieurs mesures concrètes sont annoncées dans cette lettre. Ainsi, dès le 1er décembre, les prix des abonnements de base mensuels seront réduits de 13,50 euros, et les prix des abonnements de base annuels seront quant à eux réduits de 135 euros. Une version trimestrielle de ce "Flex Pass" sera également lancée à cette occasion. La perte de recettes sera prise en charge par le Luxembourg.


Parkings gratuits

En contrepartie, et avec effet à la même date, la SNCB mettra gratuitement à la disposition des détenteurs d'un abonnement, les parkings situés à proximité des gares. Cette mesure s'applique à l'ensemble des gares situées en province de Luxembourg, ainsi qu'à Jemelle et Trois-Ponts. Le dispositif sera évalué. Si cela s'avère nécessaire, "il conviendra, dans une deuxième phase, d'organiser la mise en service du futur P&R (park and ride) de Viville/Stockem et d'adapter la desserte en conséquence", ajoute la lettre d'intention.


La réduction du temps de parcours entre Bruxelles et Luxembourg est également mentionnée dans la lettre d'intention

Par ailleurs, la date butoir à l'équipement de freinage automatique ETCS du matériel roulant franchissant la frontière est fixée au 31 décembre 2019. La réduction du temps de parcours entre Bruxelles et Luxembourg est également mentionnée dans la lettre d'intention. Un groupe de travail qui sera composé de représentants des ministères en charge des transports en Belgique et au Luxembourg sera en charge de la mise en œuvre des objectifs cités dans la lettre.

"Chaque jour, près de 40.000 travailleurs résidant en Belgique se rendent au Grand-Duché de Luxembourg", a relevé François Bellot. "Pour ces déplacements, les transports en commun offrent un grand potentiel", selon lui. "L'attractivité tarifaire est donc importante, tout comme l'attractivité des parkings par le biais de leur gratuité afin de permettre aux voyageurs de laisser le moyen de transport privé (voiture, vélo) et de poursuivre leur trajet en train vers leur destination finale." "Avec un prix d'environ 2 euros par trajet pour nos abonnés (sur base d'un abonnement mensuel de 80 euros, soit le prix de l'abonnement mensuel Arlon-Luxembourg à partir du 1er décembre), un parking gratuit, une fréquence de quatre trains par heure entre Arlon et Luxembourg en heures de pointe, et un temps de parcours de 20 minutes en IC, le produit ferroviaire proposé par la SNCB entre la Belgique et le Luxembourg se positionne comme la réelle alternative aux soucis de mobilité dans la région", a indiqué de son côté la CEO de la SNCB Sophie Dutordoir, également présente à Arlon, tout comme le patron d'Infrabel Luc Lallemand.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos